Accueil - Orientation pour tous - Pôle information et orientation sur les formations et les métiers

0811 70 39 39 - le numéro de l'Orientation pour tous (service gratuit) - coût de l'appel 0,06 euros en moyenne

L’agriculture forme et recrute : témoignages

Vous souhaitez vous former ou trouver un emploi dans l’agriculture ? Découvrez les témoignages de passionnés.

L’agriculture recrute chaque année 50 000 personnes en CDI et 800 000 saisonniers. Découvrez comment intégrer un secteur qui a le vent en poupe.

Florent Marandon, responsable développement vente bois couverture

Ce n’est pas une contradiction. Florent Marandon est passionné par la forêt et la valorisation de ce milieu naturel. Il a débuté ses études dans le secteur forestier afin d’en découvrir ses passionnantes ramifications. Avec un Bac +3, il se consacre au matériau bois et ses applications dans la construction. Un secteur plein d’avenir à l’heure de la Cop 21.

« Le BTS Technico-Commercial Produits de la Filière Bois au Centre d’Etudes Forestières et Agricoles de Montélimar apparaissait pour moi comme une évidence. Une formation à la fois technique et à connotation commerciale permettant d’étudier le matériau bois, le milieu forestier et ses intervenants. La licence pro Bois qui fait suite au BTS m’a permis, en plus de m’inculquer des notions plus pointues en management, gestion et commerce, de me spécialiser sur le secteur de la maison ossature bois (MOB) ».

  • Témoignage recueilli par l’UNREP, l’Union Nationale Rurale d’Éducation.

Eric S, Eleveur bovin en Midi-Pyrénées

Le pari de l’agroécologie : des agriculteurs se forment !
Pour combiner performances économique, sociale et environnementale, deux chefs d’exploitation agricole ont décidé́ de changer leurs pratiques pour répondre aux nouvelles exigences de l’agroécologie. Depuis 2014, 3500 chefs d’entreprise agricole ont été formés à l’agroécologie avec un financement de VIVEA.

Eric S. est chef d’entreprise, éleveur de bovins viande en Midi-Pyrénées. Après avoir suivi des formations sur la gestion des pâturages tournants dynamiques, il a radicalement changé sa façon de travailler.

« Pour moi le principal apport de la formation ça a été́ de faire attention au sol et de me rendre compte qu’il pouvait produire de l’herbe sans pour autant amener d’intrants et donc de faire des économies et d’avoir une façon de travailler gratifiante. (...) Chez moi j’ai changé du tout au tout quant au suivi de l’exploitation puisqu’aujourd’hui on fait attention au moment où on met les bêtes dans les prairies et au moment où on les sort de façon à ne pas épuiser l’herbe, chose qu’on ne faisait pas avant. »

  • Témoignages recueillis par Vivea

Noémie Grégoire, agent d’élevage laitier

Passionnée par les animaux, surtout les chevaux, ses différents stages effectués au cours de son cursus scolaire en lycée agricole ont conforté son orientation professionnelle après un Bac technologique et un BTS agricoles. Noémie a trouvé son emploi actuel en une semaine grâce à la Bourse de l’emploi de l’ANEFA.

Fin 2013, en recherche d’un emploi dans l’élevage en Loire-Atlantique, Noémie consulte les offres d’emploi agricole sur le site de Pôle emploi et se retrouve automatiquement en lien avec la Bourse de l’emploi agricole de Loire Atlantique.

« Je ne connaissais pas ce service spécialisé. Lorsque j’ai répondu, le conseiller m’a appelée pour mieux me connaître, déterminer mon profil et mes attentes. Il a pu ainsi faire des mises en relation avec des employeurs de façon adaptée. Cela a été très efficace car j’ai trouvé un emploi en une semaine ! ».

Noémie a donc été embauchée sur une exploitation laitière.

« Je ne suis pas issue du milieu agricole. Ma formation initiale m’a permis d’avoir les connaissances techniques et économiques indispensables pour bien comprendre le fonctionnement d’une exploitation et intervenir ainsi de façon raisonnée et autonome. »

  • Témoignage recueilli par l’Anefa

Guillaume S. Agent de Chai, 31 ans

Du paysagisme aux vins spiritueux, la formation professionnelle permet des reconversions !

« Fils d’un céréalier, j’ai toujours su que je travaillerai dans le secteur agricole. Après un bac agricole, je me suis spécialisé dans le paysagisme. J’ai eu très jeune, de grosses responsabilités. J’ai ensuite découvert la production du cognac et ai vite été́ passionné. C’est alors que j’ai compris que sans formation, je n’avais aucune chance de pouvoir y faire carrière. J’ai suivi une formation Agent de Chai financée par le Fafsea en Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC). J’ai eu une promesse d’embauche dès ma formation terminée ! »

  • Témoignage recueilli par le Fafsea

Pour obtenir des conseils personnalisés, rendez-vous au stand emploi-formation (Hall 4) au salon de l’agriculture, du 27 février au 6 mars 2016, à Paris Porte de Versailles.


Source

Retrouvez d’autres témoignages sur le site l’Agriculture forme et recrute

Aller plus loin

Mis à jour le 2 mars 2016