Orientation pour tous - Pôle information et orientation sur les formations et les métiers

0811 70 39 39 le numéro de l'Orientation pour tous. (Service gratuit)

Fruits légumes épicerie (commerce)

Droit Individuel à la Formation

Le DIF vous crédite d’un nombre d’heures annuel de formation pour suivre une action de formation un bilan de compétences ou une VAE tout en étant rémunéré ou indemnisé.

Êtes-vous concerné ?

  • Vous êtes salarié en CDI à temps complet ou à temps partiel avec au moins un an d’ancienneté dans votre entreprise.
  • Vous travaillez depuis au moins 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois dans votre entreprise.

Comment se calcule votre crédit d’heures de DIF ?

  • Vous totalisez 2 h de DIF par mois complet d’activité si vous travaillez au moins 17 heures hebdomadaires dans la limite de 144 heures sur 6 ans.
  • Vous totalisez 1 heure de DIF par mois complet d’activité si vous travaillez moins de 17 heures hebsomadaires, dans la limite de 144 heures mais sur un nombre d’années qui n’est pas limité.

Chaque année, votre employeur vous informe par écrit (bulletin de salaire, courrier distinct…) du nombre d’heures de DIF acquis.

Comment pouvez-vous négocier votre départ en DIF ?

Il vous revient de prendre l’initiative de demander à votre employeur de partir en formation pour une action de formation de votre choix parmi les possibilités offertes (voir ci-dessous). Dans ce cas, vous sollicitez l’accord de votre employeur qui accepte généralement lorsque l’action de formation proposée correspond à des objectifs de l’entreprise.

  • L’employeur dispose d’un délai d’un mois pour donner sa réponse. L’absence de réponse dans le délai imparti équivaut à une acceptation.
  • En cas de désaccord pendant deux ans sur votre départ en DIF, vous avez la possibilité de demander à l’Opacif dont dépend votre entreprise le financement de votre formation. Il sera examiné en priorité et selon les moyens financiers de l’Opacif.

Quelle formation pouvez-vous entreprendre ?

Vous pouvez suivre une formation dans l’un des domaines suivants :

  • certificat de qualification professionnelle (CQP) ;
  • formation initiale minimale obligatoire (FIMO), véhicule de plus de 7,5 tonnes ;
  • accompagnement tuteur dans le cadre des CQP ;
  • perfectionnement fruits et légumes ;
  • perfectionnement épicerie ;
  • perfectionnement crémier ;
  • appui méthodologique VAE
  • formation des accompagnateurs VAE ;
  • bilan de compétences ;
  • formation continue obligatoire de sécurité (FCOS), véhicule de plus de 3,5 tonnes ;
  • hygiène en vue d’un agrément sanitaire ;
  • préparation au MOF ;
  • affinage ;
  • hygiène ;
  • traçabilité ;
  • association vin et fromage ;
  • démarche VAE ;
  • association vin et mets ;
  • buffet ;
  • étalage ;
  • analyse sensorielle ;
  • confection de plateaux ;
  • sculpture des fruits et légumes ;
  • confection de corbeilles de fruits et légumes
  • affinage pour la vente ;
  • fondements de l’agriculture biologique ;
  • consommation des produits biologiques et les bases de la nutrition ;
  • produits d’alimentation biologiques non transformé ;
  • produits d’alimentation biologiques transformés ;
  • produits d’alimentation biologiques spécifiques ;
  • produits diététiques, de régime et les compléments nutritionnels bio ;
  • cosmétiques et produits d’hygiène bio, aromathérapie et phytothérapie bio ;
  • éco produits et accessoires ;
  • vente des produits bio ;
  • initiation à la vente en produits biologiques.

Quelle sera votre rémunération en formation ?

  • Lorsque la formation se déroule en dehors du temps de travail (RTT, congé sans solde, congé sabbatique, le samedi ou le soir…), vous bénéficiez d’une indemnisation par une allocation de formation, égale à 50 % de votre salarie net horaire par heure de formation.
  • Lorsque la formation se déroule sur votre temps de travail, votre rémunération habituelle est maintenue.

Que deviennent vos droits à DIF au départ de l’entreprise ?

Dans la plupart des cas, vous ne perdez pas vos droits à DIF lors du départ de l’entreprise. C’est ce que l’on appelle la portabilité du DIF : une somme d’argent égale au nombre d’heures de DIF multiplié par 9,15 €, qui vous permet de financer une action de formation.

Vous pouvez en bénéficier, sauf faute lourde, pendant le préavis, lors d’une période de chômage ou chez votre nouvel employeur.

Source : Source : Centre Inffo

Mis à jour le 9 février 2012