L’emploi dans le commerce et la réparation des véhicules industriels



Avec plus de 20 000 salariés répartis dans la France entière, le secteur du commerce et de la réparation des véhicules industriels doit faire face à un renouvellement de ses effectifs suite à de nombreux départs à la retraite.


Le secteur du véhicule industriel (secteur VI) rassemble 2 942 entreprises et 23 750 salariés répartis dans la France entière (Chiffres Insee 2011).

Cette filière regroupe les entreprises qui vendent, entretiennent et réparent les véhicules industriels pour le compte, entre autre, des collectivités locales, des sociétés de transport de personnes, du BTP, … Elle ne comprend pas les ateliers intégrés des grandes entreprises de transport.

Un secteur où l’emploi se maintient

PNG - 212 ko

Après deux années de baisse, la vente de véhicules industriels repart à la haute en 2011 avec 43 000 immatriculations par an. Grâce à une diversification et à une rationalisation de leurs activités, les entreprises résistent et maintiennent l’emploi.

Les salariés majoritairement des ouvriers qualifiés, sont employés en CDI (88 %). La moyenne d’âge est de 38,1 ans, ce qui est relativement élevé et 3 000 actifs ont plus de 55 ans.
Face à ce constat, des recrutements vont avoir lieu d’ici les dix prochaines années principalement à des postes d’ouvriers qualifiés (45 %) et à des postes de cadres (16 %).

Les entreprises du secteur entament des démarches de recrutement de salariés et aussi de jeunes en alternance. Ainsi 5% des salariés du secteur sont en contrat d’apprentissage ou en stage.

Le recrutement, un enjeu majeur

PNG - 62 ko

Le recrutement de personnel qualifié et la formation des salariés constituent des enjeux prioritaires pour le développement économique du secteur.

En 2012, 60 % des établissements de commerce et réparation de véhicules industriels ont recruté. 2 613 embauches ont été réalisées, dont 1 341 personnes (62 %) pour des postes de techniciens ou de mécaniciens. Les embauches se font essentiellement en CDI (92 %)
(Source : ANFA, enquête recrutement 2012 et rapport de Branche).

84 % des concessionnaires expriment en premier plan leur difficulté à trouver du personnel qualifié. Comme le souligne un directeur : « On est sur des populations qui sont assez prisées et on ne trouve pas toujours les profils qu’on souhaiterait, alors qu’on a des technologies extrêmement avancées, des outillages modernes, pour quelqu’un qui veut se développer et s’enrichir professionnellement ». (Source AutoFocus n°57 - Observatoire ANFA)

Former les jeunes, une priorité

JPEG - 705.1 ko

Pour que les entreprises puissent recruter du personnel qualifié, le secteur propose des formations de plus en plus techniques et pointues et le plus souvent en apprentissage.

En 2013-2014 la filière du véhicule industriel compte 4 523 jeunes en formation, dont la grande majorité prépare un bac professionnel (66 %) et près de 40 % des effectifs sont apprentis. La filière compte aussi un CAP et un BTS, qui rassemblent respectivement 20 % et 12 % des effectifs.

Le secteur du véhicule industriel constitue la meilleure filière d’insertion professionnelle des services de l’automobile avec 72 % des apprentis en emploi 7 mois après la fin de leur formation. Les lycéens quant à eux sont en emploi à 53 %. (Source IVA/IPA 2012, exploitation ANFA)


Découvrez le métier de Technicien de maintenance industrielle

A l’interface entre mécanique et électricité-électronique, le technicien diagnostique et intervient dans toutes les activités de maintenance des véhicules. Son champ d’intervention concerne l’ensemble des systèmes, parmi lesquels le moteur thermique, les organes de transmission (boîtes de vitesse, différentiels…) et les équipements périphériques (systèmes électriques / électroniques / pneumatiques / hydrauliques et optiques).

Plus d’information en consultant la fiche métier complète.


Les chiffres clés du secteur du véhicule industriel

  • 919 000 véhicules
  • 43 000 immatriculations par an
  • 2 942 entreprises
  • 23 750 salariés
  • 88% en CDI
  • Moyenne d’âge : 38,1 an
  • 49% sont ouvriers qualifiés
  • 4 523 jeunes en formation
  • 40% d’apprentis
  • 72% des apprentis sont en emploi 7 mois après leur formation

En savoir plus

Articles

Interviews


Source

  • Autofocus - Portrait sectoriel - Commerce et réparation du véhicule industriel
    Observatoire de l’ANFA - PDF

Cet article vous a-t-il été utile ?