Zoom sur 5 métiers qui recrutent dans l’armée de Terre



Avec 10 000 recrutements par an, l’armée de Terre recherche tout type de profils : de sans qualification à bac+5 et de 17,5 ans à 29 ans au plus. Zoom sur cinq métiers qui recrutent.


Qui peut s’engager ?

  • C’est une armée de contractuels (à plus de 70%)
  • Les contrats peuvent être de 1, 3, 5, 8 ou 10 ans.
  • L’âge minimum de recrutement est de 17,5 ans.
  • L’âge maximum de recrutement est de 29 ans au plus.
  • Il faut être de nationalité française et en règle avec les droits civiques français

Comment s’engager ?

Vous avez envie d’intégrer l’armée de Terre mais ne savez pas comment vous y prendre ? Rendez-vous dans un CIRFA proche de chez vous pour rencontrer des soldats professionnels spécialistes du recrutement qui vous guideront dans votre projet.

Cinq métiers à la une

Chef de groupe de combat d’infanterie


S’engager comme chef de groupe de combat d’infanterie, c’est commander et entraîner techniquement, physiquement et moralement son groupe de combat (une dizaine de personnes) pour pouvoir, le cas échéant, exécuter une action de combat d’infanterie coordonnée au sein de son unité élémentaire sur le terrain.

Combattant de l’infanterie


S’engager comme combattant de l’infanterie, c’est être au cœur de l’action, au contact des populations. De votre efficacité, dépendent votre sécurité et celle de vos camarades.

Combattant de la cavalerie blindée sur EB


S’engager comme combattant de la cavalerie blindée sur EB, c’est être au cœur de l’action, au contact des populations, à bord de chars moyens et lourds. De votre efficacité, dépendent votre sécurité et celle de vos camarades.

Pilote hélicoptère sous contrat d’officier (OSC/P)


Pilote hélicoptère sous contrat d’officier (OSC/P), c’est piloter un hélicoptère en vol de combat, en circulation aérienne militaire, en vol de nuit ou en vol aux instruments. Pilote d’hélicoptère, vous secondez le commandant de bord dans la gestion du vol, en assurant le pilotage en sécurité de l’’appareil.

Chef de char ou d’engin blindé


S’engager comme chef de char ou d’engin blindé, c’est commander et entraîner techniquement, physiquement et moralement son équipage de char (2 à 6 personnes) pour pouvoir, le cas échéant, exécuter une action de combat blindé coordonnée au sein de son unité élémentaire, variable selon l’engin blindé : char Leclerc, AMX 10 RC Roues-canon, véhicule blindé léger …

  • 46 postes à pourvoir (au 20 avril 2015)
  • En savoir plus : Fiche métier Chef de char

En savoir plus

Crédit photo ©ADT

Cet article vous a-t-il été utile ?