Métiers qui recrutent : panorama de l’emploi dans l’économie sociale et solidaire en 2015



Recherches & Solidarités nous présente le bilan de l’emploi dans l’économie sociale en 2015. Avec plus de deux millions de salariés dans le secteur privé, l’économie sociale est un secteur qui se développe.


L’économie sociale représente un emploi sur huit du secteur privé en 2015

2,39 millions de salariés sont répartis dans les quelques de 207 000 établissements de l’économie sociale. Ces emplois représentent 12,7% de l’ensemble de l’emploi privé, soit un emploi sur huit, répartis majoritairement dans les associations (76,7%), mais également dans les coopératives (13,2 %), les mutuelles (6,6 %) et les fondations (3,5 %). A titre de comparaison, le secteur associatif représente à lui seul 1 salarié sur 10, soit un peu plus que le secteur du transport ou que celui de la construction.

Des salaires inégaux

Le secteur associatif, acteur majeur de l’économie sociale emploie plus d’1,8 millions de personnes, ce qui représente plus de 38 milliards d’euros de masse salariale.
Les associations sont pour la majorité (53 %) de petites structures employant moins de trois salariés et souvent à temps partiel. Leurs salaires sont donc beaucoup moins importants que ceux proposés par les mutuelles et fondations qui emploient en moyenne plus de salariés à temps plein et qui ont aussi la possibilité de mettre en œuvre une politique de rémunération plus avantageuse.
En conséquence, l’écart du salaire moyen est significatif, passant de 20 884 euros pour les associations à 32 619 euros et 31 736 euros respectivement pour les mutuelles et coopératives.

JPEG - 63.1 ko

Une croissance en marche

L’économie sociale est un secteur dynamique et qui recrute. Pour preuve, il a vu sa croissance augmenter de 26 % entre 2010 et 2015 quand l’emploi privé n’a augmenté que de 7 % sur cette même période.

L’emploi dans l’économie sociale a réussi à contenir la crise en 2011 et relancer l’emploi de 2012 à 2015. « Globalement (…), le nombre d’établissements a augmenté un peu plus (+1,3 %) que le nombre de salariés (0,4 %), soit environ 2 150 établissements de plus et environ 7 800 emplois supplémentaires »

JPEG - 62 ko

Les fondations prennent leur envol, les coopératives régressent

Avec seulement 3,5 % de l’emploi de l’économie sociale, les fondations tirent vers le haut l’économie sociale. Grâce à la multiplication de fondations d’entreprises, le nombre d’établissements a augmenté de 27 % entre 2010 et 2015. A cela s’ajoute une progression d’emplois qui passe d’environ 66 000 salariés en 2010 à plus de 80 000 salariés en 2015, soit une croissante de 26 %.

Les coopératives rencontrent, pour leur part, plus de difficultés avec une perte de 2 600 emplois (-0,8 %) en 2015. Cette perte d’emplois concernent en majorité les coopératives agricoles (-2 000 emplois). Toutefois, il est à noter que les coopératives artisanales affichent une progression positive en 2015 (+2 %).

Un bilan de l’emploi positif

Avec ce bilan de l’emploi en 2015, Recherches & Solidarités démontre le dynamisme de l’économie sociale qui, malgré la crise et les difficultés rencontrées dans le secteur privé, a réussi à tirer son épingle du jeu. Le secteur offre de nombreuses opportunités d’emplois et permet d’exercer des métiers très variés : chargé de développement local, médiateur familial, jardinier de golf ou conseiller technique en logement.


Source : Recherches et Solidarités Economie sociale : bilan de l’emploi en 2015

Cet article vous a-t-il été utile ?