Réaliser un CIF à l’étranger, c’est possible !



Même en dehors de l’Union Européenne, il est possible de réaliser un congé individuel formation. Mais la procédure de prise en charge est propre à chaque Opcacif.


Pour ce qui concerne une formation à l’étranger, il est indispensable de s’assurer au préalable que l’adresse de facturation soit en France. Vous devez justifier que l’organisme de formation qui doit dispenser la formation dispose d’un numéro de déclaration d’activité en France. Nous ne prenons pas en charge les formations à l’étranger dont l’organisme de formation gestionnaire n’est pas en France

explique une conseillère d’Uniformation (Opca et Opacif de l’économie sociale). S’il est situé à l’étranger, y compris à l’intérieur des frontières de l’Union européenne, l’organisme de formation doit disposer d’un correspondant ou appartenir à un réseau justifiant d’un numéro de déclaration d’activité valide et situé sur le territoire français, précise la conseillère.

Une action de formation se déroulant dans un pays de l’Union européenne peut être financée :
"Dans le cas où elle n’a pas d’équivalent en France, ou qu’elle représente une réelle valeur ajoutée professionnelle pour le candidat", indique sa consœur du Fongecif Île-de-France. Qui précise :
"Pour les demandes de prise en charge relatives à des actions de formation se déroulant dans un pays non membre de l’Union européenne, on examine le caractère original de la nature de la formation et de son objet. La formation souhaitée doit être exceptionnelle. Si c’est une formation de très haut niveau, un MBA dans une grande Université américaine par exemple, pour laquelle vous avez été accepté après une sélection ardue, vous pouvez espérer voir votre demande étudiée."

Il faut aussi pouvoir démontrer l’impact de cette formation exceptionnelle sur le projet professionnel et personnel. Dans tous les cas, précise une conseillère chez Unagecif (Opacif de la Banque de France, des industries électriques et gazières, de la SNCF) :
"La prise en charge partielle ou totale de formation (frais pédagogique, transports, salaires...) correspondant à la formation suivie ne peut être supérieure à celle qui aurait été accordée selon les règles des fonds concernés, pour une action de même nature effectué dans un pays de l’Union européenne pour un public comparable."

CIF en immersion à l’étranger

Pour convaincre son Fongecif ou son Opcacif de financer un séjour linguistique à l’étranger :

Il est important d’insister sur l’intérêt d’apprendre une langue étrangère en immersion totale : environnement propice à une pratique effective et à une progression rapide dans la maîtrise de la langue. il faut montrer que l’immersion linguistique est à la fois une expérience personnelle unique et un atout professionnel décisif. Démontrer le retour sur investissement

conseille-t-on chez move and study, qui propose et organise des séjours linguistiques dans cinq langues et dans une cinquantaine de destinations.


Knock Billy
Journaliste à Centre Inffo

Source de l’article Inffo Formation n°899


Inffo Formation
Véritable lien entre toutes les activités de ces secteurs, Inffo Formation s’adresse aux décideurs et financeurs, aux services de ressources humaines en entreprise, aux prestataires de formation, aux pédagogues, aux acteurs des transitions professionnelles.

Écho des débats en cours, décryptage des évolutions réglementaires, reportages, interviews, portraits, nominations, chiffres clés, infographies, fiches pratiques pour mettre en œuvre des dispositifs complexes, comptes rendus d’événements et de colloques, dossiers thématiques : avec Inffo Formation vous entrez au cœur de la formation.

Pour vous abonner, rendez-vous sur le site de Centre Inffo

Cet article vous a-t-il été utile ?