Congé individuel de formation (CIF-CDD moins de 26 ans)



Quels sont les objectifs du dispositif ?

Le congé individuel de formation CDD offre à tout salarié en contrat ou ancien titulaire de contrat à durée déterminée de droit privé, la possibilité de concrétiser son projet professionnel, se qualifier, évoluer ou se reconvertir, en suivant une formation de son choix.

Etes-vous concerné ?

Tout salarié de moins de 26 ans peut prétendre au CIF-CDD dès lors qu’il justifie :

  • de 12 mois d’activité salariée consécutifs ou non, quelle que soit la nature du contrat de travail, au cours des 5 dernières années,
  • dont 4 mois de CDD dans les 12 derniers mois. L’ancienneté acquise au titre de la durée passée en contrat de travail à durée déterminée, y compris en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, est prise en compte.

Ces conditions sont à vérifier au dernier jour de votre dernier contrat de travail. Vous devez être âgé de moins de 26 ans à la date de dépôt de votre dossier.

Quels sont vos droits et vos obligations ?

En principe, le CIF se déroule en dehors de la période d’exécution du CDD. L’action de formation doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du contrat.

Pendant la durée de votre CIF, vous êtes considéré comme stagiaire de la formation professionnelle. Vous bénéficiez du maintien de la protection sociale qui vous était assurée lorsque vous étiez salarié sous CDD en matière de Sécurité sociale, d’assurance chômage et de retraite complémentaire.

Quel est le montant de votre rémunération ?

Vous êtes rémunéré par l’organisme paritaire agréé qui prend en charge la formation – un Fongecif par exemple.

Votre rémunération est comprise entre 80 à 100 % du salaire moyen perçu au cours des quatre derniers mois sous CDD.

Où se renseigner ?

  • Service du personnel
  • Opacif (dont les Fongecif)

Pôle emploi

Cet article vous a-t-il été utile ?