Entretien professionnel



Quels sont les objectifs du dispositif ?

Organisé par votre employeur tous les deux ans, l’entretien professionnel est un moment de dialogue consacré à vos perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d’emploi. Il ne se confond pas avec l’entretien annuel d’évaluation. Votre employeur a également l’obligation de vous fournir des informations relatives à la validation des acquis de l’expérience au cours de l’entretien.
Vous devez être informé de ce droit dès votre embauche.

Etes-vous concerné ?

Tous les salariés quel que soit leur statut — CDI, CDD, temps complet, temps partiel... —, bénéficient de l’entretien professionnel.

L’entretien professionnel doit avoir lieu tous les deux ans.

Il doit également être mis en place après certaines absences :

  • congé de maternité ou d’adoption ;
  • congé parental d’éducation ;
  • congé de soutien familial ;
  • congé sabbatique ;
  • période de mobilité volontaire sécurisée ;
  • période d’activité à temps partiel faisant suite à un congé de maternité ou d’adoption ;
  • arrêt pour longue maladie.

Ainsi qu’à l’issue d’un mandat syndical.

L’entretien donne lieu à la rédaction d’un document écrit dont une copie vous est remise.

Quels sont vos droits ?

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel est l’occasion d’un état des lieux récapitulatif de votre parcours professionnel qui permet d’apprécier si vous avez :

  • suivi au moins une action de formation ;
  • acquis des éléments de certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Cet état des lieux récapitulatif donne également lieu à la rédaction d’un écrit dont une copie vous est remise.

Si vous êtes salarié d’une entreprises occupant au moins 50 salariés, si au cours de ces 6 dernières années vous n’avez pas bénéficié de tous les entretiens professionnels obligatoires et d’au moins 2 des 3 mesures précitées, votre employeur doit créditer votre compte personnel de formation à hauteur de :

  • 100 heures, si vous occupiez à la date de l’état des lieux récapitulatif, un emploi à temps plein ;
  • 130 heures, si vous occupiez à la date de l’état des lieux récapitulatif, un emploi à temps partiel.

Où vous renseigner ?

  • Votre employeur, votre service du personnel, la direction des ressources humaines
  • Vos représentants du personnel

Cet article vous a-t-il été utile ?