Un départ à initiative personnelle dans le supérieur



Cette solution concerne la mobilité en dehors des échanges institutionnels


Commencer des études à l’étranger

L’objectif doit être de faire véritablement un cursus complet jusqu’au niveau licence ou un diplôme de premier cycle. C’est un projet au long cours.
Une anticipation d’au moins une année est nécessaire. La maîtrise de la langue doit être une chose acquise et souvent avérée par un test. Il faut savoir que le bac permet d’intégrer l’enseignement supérieur dans tous les pays de l’EEE (et pratiquement tous les pays du monde à condition, quand c’est le cas, de se soumettre au système en vigueur de sélection à l’entrée des universités du pays (concours, examen de dossiers, tests…) et quelquefois de passer par un processus de validation du Bac.


En savoir plus

Cet article vous a-t-il été utile ?