Orientation pour tous - Pôle information et orientation sur les formations et les métiers

0811 70 39 39 le numéro de l'Orientation pour tous. (Service gratuit)

assistant(e) maternel(le)

L'assistant maternel garde des enfants (dont les parents travaillent) à son domicile. Disponibilité et responsabilité sont de mise pour veiller à chaque instant au bien-être et à la sécurité des bambins qui lui sont confiés.

Nature du travail

Assurer toilette, repas et soins de base

L'assistant maternel accueille 1 ou 2 enfants (voire 3 ou 4 sur dérogation), la plupart du temps âgés de 0 à 3 ans, de 8 heures à 19 heures. En fonction de leur âge, il assure leur toilette, change les couches des plus petits, s'occupe des repas et des goûters, propose des activités aux plus grands, ou les emmènent en promenade. À chaque instant, l'assistant maternet veille à éviter tout danger ou accident.

Développer l'éveil des enfants

On ne pousse pas les autres, on dit merci... L'assistant maternel initie les enfants aux règles de vie en communauté. Et participe à leur éveil grâce à des activités adaptées à chaque âge : jeux, peinture, coloriages, chansons... Il assiste à tous leurs progrès, de l'apprentissage de la propreté à l'acquisition de la marche et du langage. Le tout, sans jamais prendre la place des parents.

Compétences requises

Patience et attention

L'assistant maternel est très sensible à tout ce qui touche l'enfance. Il sait aussi bien composer un repas qu'éveiller un enfant au langage. Patience et amour des tout-petits lui permettent de supporter au quotidien le bruit, les pleurs ou l'agitation des enfants turbulents. Sur le plan affectif, il doit savoir consoler un chagrin, prodiguer des câlins quand les enfants expriment le besoin d'être rassurés, tout en imposant des limites. Indispensable également : un bon contact avec les parents.

Hygiène et sécurité

Le souci de maintenir un lieu de vie propre et sécurisé est permanent pour l'assistant maternel : barrières d'escaliers bien fermées, locaux impeccables… Attentif à l'hygiène corporelle et à la santé de l'enfant, il sait détecter une fatigue ou un état fébrile, repérer des troubles du sommeil. Il a le sens des responsabilités, car il doit veiller en permanence à la sécurité de tous les enfants dont il a la garde.

Endurance

Pour porter les enfants, manipuler les poussettes, jouer au jardin d'enfants et évoluer dans un univers où tout est à leur hauteur, l'assistant maternel est endurant physiquement. Il doit pouvoir effectuer plusieurs tâches en même temps, jongler entre différents rythmes.

Lieux d'exercice et statuts

Travailler chez soi

Cette profession est idéale pour les personnes qui souhaitent travailler à domicile. En contrepartie, il faut s'adapter aux horaires variables selon les parents. On demande souvent à l'assistant maternel d'assurer l'accueil des enfants tôt le matin, tard le soir, parfois pour un petit nombre d'heures ou sur certains jours de la semaine seulement. Un contrat avec les parents fixe les horaires et la rémunération.

En crèche familiale

Pour se sentir moins seuls, certains font le choix de travailler en crèche familiale dans le cadre d'une municipalité. Ils bénéficient alors du soutien de l'équipe, notamment des puéricultrices. Ils se rendent régulièrement à la crèche, avec les enfants, pour des ateliers collectifs.

De lourdes responsabilités

Les journées de travail sont denses. Elles commencent souvent avant l'arrivée des enfants (préparation du déjeuner) et se terminent après leur départ (rangement et nettoyage de la maison pour le lendemain). L'assistant maternel doit aussi faire preuve d'une attention soutenue en raison des risques d'accident, très élevés avec des enfants en bas âge. Et prendre le temps de passer le relais aux parents. A-t-il bien dormi ? bien mangé ? etc.

Carrière et salaire

Un travail assuré

Rares sont les assistants maternels qui n'arrivent pas à faire le plein. En raison d'un besoin croissant de places de garde (les crèches sont saturées), cette profession offre de réelles perspectives d'emploi. Une profession essentiellement féminine, avec seulement 1 % d'hommes.

Agrément et maturité obligatoires

Si en théorie il suffit d'être majeur pour obtenir l'agrément, en réalité il faut avoir son propre logement et ne plus dépendre de ses parents. Il faut présenter des garanties de maturité suffisantes pour assumer la lourde responsabilité de s'occuper de tout-petits. Ce n'est donc pas un métier pour les très jeunes adultes !

Statut indépendant

Sur les 360 000 assistants maternels, 90 % sont indépendants. À eux d'établir le contrat (horaires, salaire) avec chaque parent employeur, selon des minima fixés par la loi. Les crèches familiales municipales, certaines associations et caisses d'allocations familiales recrutent aussi des assistants maternels. Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) petite enfance offre des débouchés dans les crèches et haltes-garderies sous statut privé, comme les crèches d'entreprise par exemple.

Salaire du débutant

20,80 euros brut minimum par enfant pour une journée de 8 heures de garde.

Accès au métier

Pour exercer, il faut obtenir l'agrément du conseil général, puis suivre une formation de 120 heures. Aucune condition de niveau d'études n'est imposée.

Une fois agréé, il faut suivre60 heures de formation avant d'accueillir les premiers enfants, puis 60 heures en cours d'emploi. Les formations sont entièrement prises en charge par le conseil général. Au programme : nutrition et sommeil de l'enfant, hygiène et toilette, relations avec les enfants et leurs parents, module de secourisme du petit enfant… L'agrément doit être renouvelé tous les 5 ans. Il permet de garder 2 enfants. Une dérogation peut être accordée pour en garder 3 ou 4.

Les titulaires du CAP petite enfance ou du diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture sont dispensés de cette formation.

Après la 3e

  • CAP petite enfance
  • Diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture

Témoignages

Isabelle, assistante maternelle

à Antibes (06)

Accompagner les premiers pas

J'ai un agrément pour 4 enfants, mais je ne les garde pas toujours tous en même temps. Ce métier n'est pas de tout repos et peut même être stressant, selon la place dont on dispose dans son logement, mais pour moi c'est un plaisir. Je travaille avec des fratries, et j'aime voir grandir les enfants, les voir évoluer, mais aussi accompagner les jeunes parents dans l'aventure de l'éducation. J'organise mes journées, je travaille avec la médiathèque, le relais assistantes maternelles qui accueille des enfants pour des activités, je prévois des sorties en plein air. Quand on est bien entouré, c'est enrichissant pour tout le monde. Les parents sont ravis.

Pour découvrir le contenu de ces formations, www.onisep.fr

Découvrir d’autres métiers en vidéo