Electricien



A l'hôpital, le bon fonctionnement des équipements et la sécurité des dispositifs sont encore plus importants qu'ailleurs. L'électricien est amené à intervenir dans les locaux techniques, mais aussi sur des appareils et des installations spécifiques comme au bloc opératoire, au laboratoire d'analyse médicale, au service de réanimation.

Famille de métiers

Professions du technique et de la logistique

Quelles sont les principales activités ?

A l'hôpital, le bon fonctionnement des équipements et la sécurité des dispositifs sont encore plus importants qu'ailleurs : en cela, l'électricien est un acteur clé.
L'électricien est amené à intervenir dans les locaux techniques, mais aussi sur des appareils et des installations spécifiques comme au bloc opératoire, au laboratoire d'analyse médicale, au service de réanimation. Et il existe des normes de sécurité et des mesures d'hygiène très strictes avant de pénétrer dans certains secteurs de l'hôpital.

Principale mission ?
Installer des équipements électriques - éclairages, alarmes, volets roulants… - en respectant rigoureusement les normes de sécurité et la réglementation.
L'électricien détermine l'emplacement des composants du système électrique et procède ensuite à la pose des câbles, des fils, des tableaux électriques et des prises. Il peut participer à la mise en place de systèmes plus complexes comme une climatisation ou un ascenseur. Il s'assure de la maintenance et de la prévention des matériels et des équipements électriques, ainsi que de leur remplacement.

Dans le secteur de la santé, le métier d'électricien s'exerce aussi bien à l'hôpital qu'en clinique ou y intervenir dans le cadre d'une activité privée. 

Pour quelle rémunération ?

Le salaire mensuel brut d'un électricien à l'hôpital est d'environ 1 640€ en début de carrière et de 2 030€ en fin de carrière.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

Le métier d'électricien exige un esprit méthodique pour accomplir les travaux, étape par étape. Rigueur et vigilance sont nécessaires, car toute erreur peut avoir de graves conséquences en termes de sécurité des installations. Travaillant en lien avec beaucoup de personnes différentes, il doit avoir des facilités de communication. Le métier d'électricien pouvant s'exercer en équipe, il doit également être capable d'échanger des informations techniques avec ses collègues de travail.

Quelle est la formation à suivre ?

Plusieurs diplômes permettent d'exercer la profession d'électricien :

  • le CAP préparation et réalisation d'ouvrages électriques, qui se prépare en 2 ans après la classe de 3ème, dans un lycée professionnel ou par l'apprentissage
  • plus polyvalent que le CAP, le bac pro électrotechnique, énergie, équipements communicants permet de bien maîtriser tous les domaines de l'installation et de la maintenance électrique. 

Après quelques années d'expérience professionnelle, le titulaire d'un bac pro peut facilement accéder à des fonctions d'encadrement.
Evolutions – passerelles vers d'autres métiers : technicien de maintenance, responsable de maintenance (biomédical, fluides, climatique et thermique, bâtiment…)

Témoignage

Michel, électricien en hôpital
« Mon travail est varié car je travaille sur des équipements électriques très différents. Ce qui est sympa, c'est que les équipements évoluent tout le temps donc j'apprends toujours des nouvelles choses ! Il faut aussi être très vigilant sur les règles de sécurité : c'est un métier avec de vraies responsabilités. Je suis en contact avec beaucoup de monde : les personnes de l'hôpital, mes collègues, donc ce n'est pas un métier solitaire : il y a beaucoup de relationnel au-delà du simple aspect technique. »

En savoir plus

Voir le site : metiers.sante.gouv.fr

Source : voir la fiche du métier http://www.sante.gouv.fr/electricien.html