Les métiers du bâtiment et des travaux publics



En 2014, en France le BTP a employé 1 205 045 salariés répartis de la façon suivante :

  • Production (68%)
  • Administratif et commercial (18%)
  • Technique et encadrement de chantier (14%)

1 - Points de repère

En 2014, en France le BTP a employé 1 205 045 salariés répartis de la façon suivante :

  • Production (68%)
  • Administratif et commercial (18%)
  • Technique et encadrement de chantier (14%)

Les dix métiers les plus représentés sont : divers production (17%), administratif (15%), maçon (12%), technicien (5%), peintre (5%), menuisier (5%,) électricien (4%), conducteur d’engins (3%), couvreur (3%) chef de chantier (3%).
Note : « Divers production » comprend les métiers suivants : autres métiers ouvrier TP, conducteur de poids lourds, conducteur de véhicules, monteur d’échafaudage, dépanneur, opérateur de centrale, agenceur, storiste, mineur…

Les professions du BTP ont effectué 231 579 recrutements en 2014, contre 240 296 en 2013. Il s’agit du chiffre le plus faible depuis 2009, qui avait marqué un fort coup d’arrêt dans la progression continue qui avait précédée.

Les régions qui ont le plus recruté en 2014 sont également les plus importantes en nombre d’emplois : Ile-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce classement est identique depuis 2005.

La répartition des recrutements entre bâtiment (86%) et travaux publics (14%) est stable d’une année sur l’autre, à 2% près.

En 2014, 89% des recrutements ont concerné des hommes, 11% des femmes.

En 2014, 46% des entrants n’avaient jamais travaillé dans le BTP auparavant.

La tranche d’âge la plus représentative est :
de 25 à 54 ans (79%). En 2014, 28% des entrants avaient moins de 25 ans, contre 36% en 2006.

Les cinq grandes familles de métiers

Métiers du bâtiment

JPEG - 629.9 ko

Créateur ou repreneur d’entreprise

  • Création, reprise d’entreprise

Métiers des travaux publics

JPEG - 398.5 ko

Métiers techniques et de conception

JPEG - 204.9 ko

Métiers liés à l’encadrement de chantier et à la gestion d’entreprise

2 - Focus sur quatre métiers en croissance

JPEG - 310.8 ko

Constructeurs d’ouvrages d’art

Les constructeurs d’ouvrages d’art (qui intègrent également les constructeurs en béton armé) sont 11 675 en 2014. Fait remarquable, ce chiffre augmente progressivement depuis 2008, +10.9% en 2012 et 4% en 2014.

L’âge moyen des constructeurs d’ouvrages d’art est relativement élevé (41,1 ans), 26,4% des salariés ont plus de 50 ans, alors que la proportion des moins de 25 ans est seulement de 6%. Ces proportions étaient inversées en 2010 avec respectivement 11% des plus de 50 ans et 24.8% des moins de 25 ans en 2010. On a donc aujourd’hui à la fois moins de jeunes et plus de seniors dans ce métier.

Monteur en installations thermiques et climatiques

Dans le contexte global du développement durable, l’enjeu de la consommation énergétique devient de plus en plus important. Le secteur du froid, du chauffage et de la climatisation est en plein essor et le marché de l’emploi est favorable aux professionnels qualifiés. C’est l’un des rares métiers du BTP qui a connu une hausse d’effectifs après la crise, même si cette augmentation est progressive (+ 7% de salariés en cinq ans).

L’âge moyen est de 38.8 ans et la proportion des plus de 50 ans est quasiment le double de celle des jeunes de moins de 25 ans, (19,8% contre 9,15%).

Chef de chantier gros œuvre

En 2011, on dénombrait 37 804 chefs de chantier, nombre en progression de 3% sur la dernière année et 17,8% sur les cinq dernières. On note une croissance continue de ce métier malgré un léger ralentissement en 2010.

C’est le métier du BTP où l’âge moyen est le plus élevé- se situant à 43,2 ans- preuve d’un renouvellement des générations plutôt faible. Cet âge moyen élevé s’explique par le fait que l’expérience de terrain facilite l’accès au métier.

Les moins de 25 ans représentent seulement 3,7 % de l’ensemble (-0,9 point en un an) alors que presque 1/3 des chefs de chantier a plus de 50 ans. A effectif constant, on devrait trouver, en moyenne, près d’un millier de postes à pourvoir chaque année sur les cinq-dix ans à venir.

Conducteur de travaux

L’effectif des conducteurs de travaux, après une quasi-stagnation en 2009-2010, a repris une croissance notoire en 2011 ( +3,5% en un an et + 18,5% depuis 2007). Comme tous les métiers d’encadrement, c’est principalement l’expérience de terrain qui donne accès au métier, d’où la faible proportion de moins de 25 ans.

L’âge moyen des conducteurs de travaux est de 40,2 ans, parfaitement stable par rapport à l’année précédente.

3 - Recrutements prévus dans les mois à venir

JPEG - 467.1 ko

Nombre de projets de recrutement en 2015 par région (les cinq premières régions représentatives).

  • Secteur : construction (global).
RégionProjets de recrutementDifficultés à recruterEmplois saisonniers
Ile-de-France 12 880 44,70% 10,70%
Rhône-Alpes 8 727 50,80% 25,40%
Provence-Alpes-Côte d’Azur 7 250 38,60% 18,90%
Aquitaine 3 648 44,30% 15,80%
Midi-Pyrénées 3 381 56,50% 17,50%

Pôle emploi http://bmo.pole-emploi.org/

  • Métier : ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment (sur un total de 11 695).
RégionProjets de recrutementDifficultés à recruterEmplois saisonniers
Provence-Alpes-Côte d’Azur 1 416 27,6 % 22,6 %
Ile-de-France 1 205 32,2 % 11,2 %
Rhône-Alpes 1 201 43,1 % 26,4 %
La Réunion 902 18,4 % 8,5 %
Lorraine 741 22,5 % 15,9 %

Pôle emploi http://bmo.pole-emploi.org/

  • Métier : maçons (sur un total de 8 555).
RégionProjets de recrutementDifficultés à recruterEmplois saisonniers
Ile-de-France 1 208 38,4 % 16,1 %
Provence-Alpes-Côte d’Azur 1 090 35,5 % 20,6 %
Rhône-Alpes 1 034 43,7 % 24,0 %
Languedoc-Roussillon 506 36,8 % 44,7 %
La Réunion 438 23,7 % 9,6 %

Pôle emploi http://bmo.pole-emploi.org/

Dans le domaine du bâtiment et des travaux publics, les architectes et cadres, les techniciens et agents de maîtrise et, dans une moindre mesure, les ouvriers qualifiés devraient continuer de bénéficier de créations d’emploi à l’horizon 2022. Favorisées par l’augmentation du nombre des ménages, par la rénovation et l’adaptation du parc de logements au vieillissement de la population et à la dépendance et par le développement des normes réglementaires et environnementales.

Les ouvriers qualifiés du second œuvre (plombiers, électriciens, peintres, menuisiers, etc.), dont plus du tiers sont à leur compte, devraient quant à eux être concernés par des taux de départs en fin de carrière relativement importants, supérieurs à 2,6 % en moyenne chaque année.

Soit, au total du secteur construction, 75 141 projets de recrutement en 2015.


Sources

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 vote