Le télétravail : une nouvelle façon de travailler



Vous avez sans doutes déjà entendu parler du télétravail, qui désigne le fait de travailler en dehors de son lieu d’exercice habituel. Ce dispositif, bien que de plus en plus adopté en France, reste sujet à de nombreuses interrogations et réticences de la part des employeurs. Voilà donc quelques informations pour vous aider à mieux appréhender le télétravail.


Qu’est-ce que le télétravail ?

Selon le Service Public, « le télétravail est une forme d’organisation du travail basée sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Il permet au salarié, de façon volontaire, de travailler ailleurs que dans les locaux de son employeur. » Ce dernier peut être négocié dès l’embauche ou plus tard avec l’accord de l’employeur et du salarié. Il peut être occasionnel, dans ce cas-là, un accord mutuel entre les deux partis est suffisant. Il s’agit avant tout d’une nouvelle organisation du travail et non d’une réduction ou réaménagement des heures effectives. Le salarié se doit d’être joignable durant les horaires de travail convenus avec son employeur.

Pour qui ?

Plusieurs profils de travailleurs sont concernés par la possibilité de télétravailler :

  • Les salariés du secteur privé ;
  • les fonctionnaires ;
  • les agents publics non fonctionnaires ;
  • les magistrats de l’ordre judiciaire.

Les travailleurs indépendants ne peuvent pas faire de télétravail au sens juridique du terme, car ils ne sont pas salariés, mais ils ont la possibilité de faire appel à d’autres formes de travail connecté.

Est-il appliqué ?

Selon une étude publiée par Targus, seulement 24 % des employés français affirment être encouragés au télétravail par leur employeur, leur fournissant même tous les outils nécessaires à son bon déroulement. Bien que ce dispositif se démocratise, ce chiffre prouve bel et bien que le travail à distance n’est pas encore extrêmement populaire. Pourtant, ce dernier peut se révéler très utile quant au bien-être des salariés.

Le télétravail suscite de l’intérêt dans toutes les générations : les jeunes, qui maîtrisent parfaitement les outils digitaux et ont une relation au travail très moderne, les salariés en milieu de carrière avec des enfants, les seniors qui veulent avoir plus de souplesse d’organisation et plus de temps libre.

Maximilien Fleury, responsable des relations sociales chez Renault France (cf Le Monde - Le télétravail une formule gagnante ? - 7 mai 2019)

Toujours selon la même étude, 45 % des personnes interrogées déclarent que leur lieu de travail n’est ni convivial ni confortable, avec un manque d’outils et équipements récents. Et bien que le télétravail ne soit pas interdit dans la plupart des entreprises, les salariés rapportent qu’il n’est pas mis en avant pour autant.


Plus d’information

Nous vous invitons à vous rendre sur les sites suivants pour plus d’informations (notamment juridiques) :

Cet article vous a-t-il été utile ?