Devenez animateur 3D avec l’Ecas



L’Ecas est une école d’animation 3D gratuite et solidaire. Elle recherche ses futurs élèves animateurs 3D pour janvier 2018. Vous avez jusqu’au 30 septembre 2017 pour postuler à cette formation gratuite et ouverte à tous !


Comment s’inscrire ?

Inscription en trois étapes :

  1. Test par application actuellement téléchargeable sur www.ecas.fr et ce jusqu’au 30 septembre 2017
  2. Test d’animation de personnages sur logiciel simplifié
  3. Entretien de motivation et mise en situation dans les studios

Qui peut postuler ?

Cette formation d’animateur 3D est ouverte à toutes et à tous, sans condition de diplôme.
L’Ecas souhaite favoriser la diversité des profils en offrant à chacun l’opportunité́ de débuter une grande carrière dans l’animation.

Quelles perspectives d’emploi ?

Le studio TeamTO a la capacité économique et le désir d’employer la totalité des élèves ayant suivi la formation jusqu’à son terme et ayant validé tous les acquis.

Le studio s’engage alors à recruter ces nouveaux animateurs au sein de son studio de Bourg-Lès-Valence tout en leur faisant bénéficier de son réseau de collaborateurs et de confrères.

Comment se déroule la formation ?

Un rythme soutenu pendant six mois complets (de janvier à juillet) permettra aux stagiaires de maîtriser, à travers dix modules, les techniques de l’animation de personnages 3D, le maniement des logiciels informatiques d’animation, la préparation des scènes et le travail en équipe.

Où et quand se déroule la formation ?

La formation se déroule à l’Ecas, une école entièrement gratuite destinée à des jeunes en réinsertion (aucune condition de diplôme exigée). Ces jeunes seront formés en six mois au métier d’animateur de personnages 3D. La première promotion de 25 stagiaires débutera en janvier 2018 dans les locaux de la Cartoucherie, à Bourg-Lès-Valence.

Zoom sur le métier d’animateur 3D

En 3D, le travail se fait uniquement sur ordinateur pour donner l’impression de relief et de volume. L’animateur 3D ne dessine pas puisque les personnages qu’il anime sont déjà modélisés en images de synthèse. Il travaille à partir d’un " squelette " habillé de texture (peau, vêtements, par exemple) qu’il va faire bouger, parler, etc. Il définit également les ombres et les lumières pour amplifier l’illusion de la réalité.


En savoir plus

Cet article vous a-t-il été utile ?