Panorama de l’emploi agricole en Grand-Est



L’Oref Alsace propose un état des lieux de l’agriculture, de la viticulture et des métiers du paysage en région Grand-Est. Malgré un recul généralisé de l’emploi agricole, certains métiers se développent (jardiniers, ouvriers agricoles, ouvriers d’élevage).


Des exploitations agricoles en baisse

L’Oref Alsace constate une baisse des exploitations agricoles : -7 % sur la période 2010-2013.
Dans les 45 800 exploitations agricoles comptabilisées en Grand-Est, deux tiers ont comme activité principale « les grandes cultures » et le tiers restant la viticulture.

100 000 actifs travaillent dans l’agriculture en région Grand-Est. Les chefs d’exploitation et les salariés concentrent la majorité des actifs. Ils sont suivis par les aidants familiaux et les cotisants agricoles.

Il est important de souligner que sur les 48 500 exploitations agricoles, seules 21 886 emploient des salariés. Les employeurs sont majoritairement des petites structures avec des effectifs compris entre 1 et 9 salariés.
Les emplois se situent pour moitié en Champagne-Ardenne : majoritairement en viticulture et en culture céréalière.

Malgré la baisse des exploitations agricoles, le nombre d’établissements employeurs a augmenté de 7 % entre 2005 et 2015. Les domaines porteurs concernent :

  • les travaux agricoles (+78 %)
  • les élevages spécialisés (+53 %)
  • les entreprises de jardins, paysagistes (+52 %).

Des métiers en progression : ouvriers agricoles, paysagistes, éleveurs herbivores

En 2013, 71 420 salariés travaillent dans l’agriculture en Grand-Est, ce qui représente 3 % de la population active régionale. Trois activités concentrent la majorité des actifs de la région :

  • Culture de la vigne
  • Culture et élevage associés
  • Culture de céréales.

Entre 2008 et 2013, certaines professions sont en recul : -12 % d’agriculteurs exploitants dans les petites exploitations de grandes cultures. En revanche, il est intéressant de constater une progression parmi les éleveurs herbivores (+1 500 actifs en grandes et petites exploitations). Les ouvriers sont également en croissance avec 1 427 personnes en plus entre 2008 et 2013.
Enfin, on dénombre plus d’entrepreneurs paysagistes avec +399 actifs occupés et également +167 de techniciens d’exploitation et de contrôle de la production en agriculture, eaux et forêt.

A retenir

Les métiers en progression :

Les métiers en recul :

  • Agriculteur petite exploitation céréales
  • Agriculteur petite exploitation (sans orientation dominante)
  • Viticulteur sur grandes exploitations
  • Arboriculteurs, fruitiers sur grandes exploitations

Des métiers en tension : ouvriers viticoles et agricoles, paysagistes

Pôle emploi, dans son étude sur les besoins de main d’œuvre en région Grand-Est, confirme les besoins en ouvriers viticoles et jardiniers paysagistes.

Fin 2016, les employeurs rencontrent des difficultés de recrutement pour les métiers suivants :

MétiersProjets de recrutement
Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs 23 183
Ouvriers agricoles 4 072
Jardiniers salariés, paysagistes 2 188
Maraichers, horticulteurs salariés 1 127
Conducteurs d’engins agricoles ou forestiers 495
Eleveurs salariés 392

Avec une population vieillissante, il est important pour le secteur agricole en région Grand-Est d’attirer les jeunes. Offrant des emplois de proximité avec plus de 6 actifs sur 10 en emploi dans leur commune de résidence, l’agriculture propose des emplois pérennes (74 % en CDI). Si vous souhaitez travailler dans l’agriculture en région Grand-Est, optez pour les métiers de jardiniers, d’ouvriers arboricoles, d’ouvriers polyvalents ou d’éleveurs. Par ailleurs, les agents viticoles restent très recherchés en emploi saisonnier.


En savoir plus

  • L’agriculture, la viticulture et les métiers du paysage en région Grand-Est PDF

Cet article vous a-t-il été utile ?