Plein emploi pour les masseurs-kinésithérapeute en région Grand-Est



L’Observatoire régional des emplois et des compétences Alsace a réalisé une étude en partenariat avec les instituts de formations en masso- kinésithérapie du Grand-Est entre mars et avril 2017. L’objectif de cette étude est de mesurer l’insertion des masseurs-kinésithérapeutes diplômés en 2016. Il ressort de cette enquête que 97 % des diplômés en 2016 ont un emploi entre six et neuf mois après l’obtention de leur diplôme.


97 % ont trouvé un emploi en moins d’un mois

L’insertion professionnelle des jeunes diplômés est impressionnante puisque 97,2 % d’entre eux au moment de l’enquête ont un emploi tandis que 1,4 % sont au chômage.
Les masseurs-kinésithérapeutes ont peu de difficultés à trouver un emploi : 97 % ont trouvé leur emploi en moins d’un mois après l’obtention de leur diplôme. De fait, ils sont plus mobiles et n’hésitent pas à changer d’emploi ; au moment de l’enquête quatre jeunes diplômés sur 10 déclarent avoir déjà changé d’emploi.

70 % des masseurs-kinésithérapeutes travaillent à leur compte

La quasi-totalité (98,6 %) des diplômés exercent le métier de masseur-kinésithérapeute et ils sont 9 sur 10 à travailler à temps complet. 70 % sont à leur compte tandis que 12,6 % sont salariés.
Près de 99 % des masseurs-kinésithérapeutes sont satisfaits de leur emploi. Concernant les raisons d’insatisfactions, les personnes interrogées évoquent principalement la fatigue du métier et des horaires incompatibles avec une vie de famille.

84 % travaillent et résident en région Grand-Est

Enfin, l’Oref Alsace note qu’il y a peu de mobilité régionale. 84 % des diplômés exercent dans leur région. Ils sont huit sur dix à vivre et à travailler en région Grand-Est. 11 % des jeunes diplômées ont changé de région. 4,1 % des masseurs-kinésithérapeutes diplômés en 2016 résident en Grand-Est tout en travaillant dans une autre région ou à l’étranger (0,8 %)

A retenir
Le métier de masseur-kinésithérapeute permet une insertion professionnelle spectaculaire avec 97 % des jeunes diplômés qui trouvent un emploi en moins d’un mois. Ce métier, principalement exercé en libéral, demandera également au praticien des compétences en gestion pour la bonne tenue de son cabinet.

Le métier de masseur- kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute réalise, de façon manuelle ou instrumentale, des actes de massage et de gymnastique médicale, dans le but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Lorsqu’il agit dans un but thérapeutique, le masseur-kinésithérapeute exerce sur prescription médicale.


En savoir plus

  • L’insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes PDF

Cet article vous a-t-il été utile ?