BTSA gestion et maîtrise de l'eau



Objectifs, programme, validation de la formation

Objectifs

Le titulaire de ce BTSA occupe des fonctions de technicien supérieur, le plus souvent chargé d’études sur la qualité de l’eau, mais aussi sur les réseaux d’eau et d’assainissement. Il peut être conducteur de station d’épuration ou de traitement de l’eau potable, technicien hydraulique urbaine, technicien eau et assainissement pour le montage ou l’expertise de dossiers liés à la distribution de l’eau, conseiller en gestion de l’eau, technico-commercial en matériel d’irrigation, chargé de relevés hydrologiques des cours d’eau ou technicien rivière.
La conception et la réalisation des aménagements tels que les petits barrages, digues, plans d’eau, canalisations, stations de pompage, forages, réseaux d’assainissement ou usines de traitement des eaux relèvent de ses compétences. S’il est responsable d’exploitation dans un groupement de communes ou une petite ville, il surveille le captage de l’eau, son traitement, son stockage et sa distribution, ainsi que la collecte des eaux usées, leur épuration et leur rejet. Il peut aussi être employé dans une entreprise utilisatrice d’eau.
Suivant le contexte, le diplômé peut participer à diverses fonctions : appui technico-économique et conseil, gestion d’une unité de traitement, études, contrôles, production de références, fonctions commerciales, fonctions de communication et médiation. Il peut exercer son activité dans les organisations professionnelles agricoles (conseil, développement, animation…), les collectivités territoriales (communes, départements, régions…), les sociétés ou les services administratifs impliqués dans l’aménagement, les entreprises de services (distribution d’eau, traitement des effluents), les exploitations et les entreprises agricoles (en tant que chef d’exploitation, associé ou salarié), et les entreprises agroalimentaires.

Description, programmation

En plus des enseignements généraux (français, documentation, langue vivante, éducation socioculturelle, EPS, mathématiques, informatique), la formation comporte des enseignements professionnels :

  • Agronomie : cycle et circulation de l’eau, bilan hydrologique d’un territoire, bassin versant, caractéristiques hydriques d’un sol à l’échelle de la parcelle, état hydrique du sol, importance agronomique de l’eau à l’échelle de la plante, liens entre pratiques agricoles et ressources en eau (1h15 hebdomadaires)
  • Biologie-Ecologie : qualité biologique et microbiologique de l’eau, écosystèmes, mesures microbiologiques, mesure de perméabilité (1h30 hebdomadaires)
  • Physiques-Chimie : principaux équilibres chimiques, mesures physico-chimiques de terrain et de laboratoire, hydraulique, hydrodynamique (1h30 hebdomadaires)
  • Sciences économiques, sociales et de gestion : organisation de la gestion de l’eau, réglementation, contexte socio-historique, géopolitique et géographie de l’eau, les différents usages de l’eau (2h45 hebdomadaires)
  • Sciences et techniques des équipements, équipements hydrauliques : traitement de l’eau potable et des eaux usées, économie d’eau, techniques d’irrigation et d’assainissement agricole, systèmes de distribution d’eau potable, faisabilité technique, organisation et mise en oeuvre d’un projet hydrotechnique, besoins en eau et analyse d’un système hydraulique, analyse comparative en vue de choix d’équipements, conception et dessin assistés par ordinateur, mesures hydrauliques et électriques (débit, pression, ...), mesures hydrogéologiques, mesures de détection de fuites, mesures géotechniques (granulométrie ; compactage...), mesures de comptage (6h45 hebdomadaires) Certains thèmes sont abordés dans le cadre de cours pluridisciplinaires. La formation comprend aussi un accompagnement du projet personnel et professionnel (APPP) et un module d’initiative locale (MIL) dont le contenu est proposé par l’équipe pédagogique.
    Sous statut scolaire, l’élève est en stage de 12 à 16 semaines de stages réparties sur les 2 années dont 10 prises sur la scolarité.
     

Validation et sanction

  •  

Type de formation

Certification

Niveau de sortie niveau III (BTS, DUT)

Métiers visés

A1301 : Conseil et assistance technique en agriculture

I1503 : Intervention en milieux et produits nocifs

K2301 : Distribution et assainissement d'eau

K2306 : Supervision d'exploitation éco-industrielle


Durée, rythme, financement

Modalités de l'alternance -

Conventionnement Non

Conditions d'accès

Modalités de recrutement et d'admission Réunion d'information

Niveau d'entrée niveau IV (BP, BT, baccalauréat professionnel ou technologique)

Conditions spécifiques et prérequis -

Inscription

Contact renseignement Philippe CFSA de l'Aftec

Téléphone 02 38 22 13 00


Éligibilité de cette formation au compte personnel de formation pour les salariés

CPNE des industries chimiques
Code CPF 1421 - Validité du 01/01/2015 au 31/12/2018

CPNE de l'agriculture
Code CPF 627 - Validité du 01/01/2015 au 31/12/2019

COPANEF (Comité paritaire interprofessionnel national pour l'emploi et la formation)
Code CPF 144377 - Validité du 01/01/2015 au 31/12/2017

CPNEFP de la branche pêche de loisir et de la protection du milieu aquatique
Code CPF 134581 - Validité du 10/04/2015 au 10/04/2020

CPNEFP des jardineries et graineteries
Code CPF 128905 - Validité du 01/01/2015 au 31/12/2019

CPNE des entreprises de services d'eau et d'assainissement
Code CPF 150514 - Validité du 25/06/2015 au 31/12/2017


Périodes prévisibles de déroulement des sessions

Session débutant le : 12/09/2016

Adresse d'inscription
CFSA de l'Aftec
22 avenue des Droits de l'Homme
BP 55806 45000 Orléans

Lieu de formation


Organisme de formation responsable