Peinture artistique : Pratique de la peinture du paysage en plein air



Objectifs, programme, validation de la formation

Objectifs

Les stages de techniques picturales
Objectifs :
La formation globale en un ou deux jours est une approche de la pratique de la peinture du paysage en plein-air selon la technique du « fa presto » (exécution en une seule séance).
A noter que, tout au long du stage, des parallèles sont établis entre les observations sur le motif, les matériaux mis à disposition et les phénomènes optiques liés aux techniques picturales en cause.
Ces phénomènes sont observés et montrés, explicités et expérimentés :

  • mat, satiné et brillant en fonction de l’état de surface ;
  • opacité, translucidité et transparence en liaison avec l’indice de réfraction des matériaux, et selon les modalités d’emploi :
  • glacis, vélatures, demi-pâtes et empâtements ;
  • opalescences chaude et froide, et obtention des gris optiques ;
  • expression de l’ombre et de la lumière par la différenciation des matières ;
  • etc. 

Description, programmation

Premier jour
Le dessin :
Les tracés régulateurs (aide à la composition) : le nombre d’or. Tracé et fixage éventuel au Caparol.
Rappel sur quelques principes de perspective linéaire.
Les techniques sèches exécutées à même le vernis à retoucher.
Le dessin au pinceau.
Pratique picturale (support n°1) :
Rappel sur quelques principes de perspective atmosphérique en relation avec la maîtrise des contrastes.
Choix d’un motif et installation face au paysage.
Passage d’un vernis à retoucher (médium dilué) et dessin au crayon graphite dans le vernis, ou directement au pinceau et au médium.
Travail des ombres et approche de la couleur au médium gras flamand Atelier des Fontaines en version onctueuse, additionné de médium copal.
Pratique picturale :
Reprise des lumières à l’émulsion flamande Atelier des Fontaines en version onctueuse, additionnée de médium copal, selon les modalités de la technique mixte.
Bilan et notes à compléter
Deuxième jour
Pratique picturale (support n°2) :
Choix d’un motif et installation face au paysage.
Passage d’un vernis à retoucher (médium dilué) et dessin au crayon graphite dans le vernis, ou directement au pinceau et au médium.
Travail des ombres et approche de la couleur avec un mélange de médiums gras flamand et vénitien Atelier des Fontaines, tous deux en version onctueuse.
Pratique picturale :
Reprise des lumières avec un mélange d’émulsions flamande et vénitienne Atelier des Fontaines, toutes deux en version onctueuse, selon les modalités de la technique mixte.
Bilan et notes à compléter.
Au cours du stage, les deux aspects suivants de la pratique picturale sont abordés :
1) Observation, expérimentation et explicitation des phénomènes optiques liés aux pratiques picturales :
Mat, satiné, brillant,
Opacité, translucidité et transparence
Opalescences chaude et froide
2) Mise en œuvre concrète des matériaux au cours d’une ou deux séances de peinture réalisées chacune « alla prima » (directement, sans reprise ultérieure)
Réalisation raisonnée des glacis, demi-pâtes et empâtements
Expression de l’ombre et de la lumière par la différenciation de la matière picturale
Approche de la composition picturale, de l’expression de l’espace, maîtrise des contrastes et harmonie colorée

Validation et sanction

  •  

Type de formation

Perfectionnement, élargissement des compétences

Niveau de sortie sans niveau spécifique


Durée, rythme, financement

Durée 16 heures en centre
Durée indicative : 2 journées de 8 heures chacune

Modalités de l'alternance -

Conventionnement Non

Conditions d'accès

Modalités de recrutement et d'admission sur dossier

Niveau d'entrée sans niveau spécifique

Conditions spécifiques et prérequis Aucune

Inscription

Contact renseignement Monsieur Christian VIBERT

Téléphone 0232457269, 0232458448


Périodes prévisibles de déroulement des sessions

Session débutant le : 19/08/2017

Adresse d'inscription
Art et Techniques de la Peinture - ATP
Le Chevalet Blanc
10 rue du Général de Gaulle 27300 Bernay

Lieu de formation


Organisme de formation responsable