Royaume-Uni



Etudier au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est la destination privilégiée des étudiants français. Il comporte la Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles et Ecosse), l’Irlande du Nord et les îles britanniques, plus petites.

Chaque année, plus de 10 000 d’entre eux choisissent cette destination, attirés par le goût de l’aventure, le souhait de devenir parfaitement bilingue, l’image des universités traditionnelles ou simplement pour enrichir leur CV.

Organisation des études

Si le Royaume-Uni est un pays très sollicité par les étudiants étrangers, la langue anglaise, considérée comme une langue de communication internationale et le mode de vie sur les campus y sont pour beaucoup.

L’enseignement peut adopter deux formes : universitaire ou technique supérieur. Les universités sont nombreuses (environ 115) et de taille importante (les anciens « polytechnics » ont été transformés en universités). Elles regroupent généralement d’autres structures d’enseignement, des « Colleges » notamment. Elles sont autonomes et peuvent décider des titres universitaires qu’elles délivrent et fixer les dispositions applicables (règlement, conditions d’accès, frais d’inscription…). Disposant de cursus orientés vers la recherche, elles offrent un large éventail d’études de 2nd et de 3ème cycles.

On trouve également des « Colleges » :

  • « Colleges of Higher Education » : mêlant formations générale et professionnelle et sanctionnées par un diplôme universitaire -« Further Education Colleges » à visée professionnelle uniquement
  • « Adults Education Colleges » destinés aux personnes qui travaillent et souhaitent se former en même temps. –

Enfin, il existe des écoles spécialisées : agriculture, art, musique et danse, théâtre…

Si la majorité des étudiants suivent un cursus à temps plein (« full time »), d’autres modes d’organisation sont proposés : à temps partiel (« part-time ») ou à distance (« on-line ») Le système britannique donne également la possibilité d’une année « sandwich » permettant d’intercaler une année supplémentaire dans son cursus, sous forme d’un stage ou d’un emploi en entreprise, d’une année à l’étranger… Tous les cycles d’enseignement supérieur opèrent une sélection à l’entrée, plus ou moins sévère selon les cursus et les établissements.

Le niveau « undergraduate » :1er cycle de l’enseignement supérieur

Les formations « undergraduate » varient d’un à quatre ans.

  • le « Higher National Certificate » (HNC) en 1 an ou le BTEC « Higher National Diploma » (HND) en 2 ans [« Scottish Qualification Authority » en Ecosse] sont des formations professionnelles proposées dans de nombreuses disciplines : ingénierie, communication & médias, design, sports, musique… et permettent d’obtenir une qualification pour un métier spécifique. Elles sont accessibles avec un A-level ou plusieurs GCSEs et sont plutôt proposées dans des établissements (souvent privés) ou dans les « Further Education Colleges » plutôt qu’à l’université.
  • les « Foundation degrees » (FdA, FdSc, …) : sont des formations professionnelles sur 2 ans, généralement en alternance.
  • Le diplôme de 1er cycle le plus courant reste le « Bachelor », il se prépare en 3 ou 4 ans. Il en existe plusieurs spécialités : Bachelor of Arts (BA), Bachelor of Sciences (BSc) mais aussi dans le domaine des sciences de l’ingénieur -Bachelor of Engineering (BEng ou BE)- du droit -Bachelor of Law (LLB)- du commerce -Bachelor of Commerce (BCom)- ou de l’enseignement -Bachelor of Education (BEd).

On distingue les « honours degrees » des « ordinary degrees », les premiers touchant un champ d’étude plus complexe, donnant lieu à des cours et examens plus nombreux. Ils sont signalés par l’ajout de « Hons » après le diminutif du diplôme (ex : BSc Hons). On trouve des bachelors spécialisés (“single”) mais des variantes existent : « joint honours degree » (bi-licence), « combined honours degree » (plusieurs matières dont une majeure, d’autres mineures).

Le niveau de réussite de l’étudiant est qualifié par des classes : first class, upper second class, lower second class, third class. Les évaluations sont passées au cours de l’année, à la fin de chaque module par exemple. En Ecosse, le cycle undergraduate dure 4 ans et vise à préparer le Bachelor (honours degree) ou -pour des raisons historiques et dans les universités les plus anciennes- d’emblée le Master (Master of Arts ou Sciences notamment).

L’Ecosse dispose en effet d’un système éducatif assez différent du reste du Royaume-Uni. Souvent, les 2 premières années permettent d’étudier plusieurs sujets (“subhonours”) puis l’étudiant choisit une spécialité les 2 dernières années (“honours”).

Dans certaines universités les étudiants doivent suivre une année préparatoire avant de commencer le cycle de Bachelor’s Degree (c’est le cas en arts et design, parfois médecine, sciences, ingénierie…) L’année préparatoire en art peut d’ailleurs s’avérer très sélective et difficile d’accès. Une « international foundation year » permet de rattraper un niveau d’anglais et peut être suivie à l’université, bien se renseigner sur les tarifs, parfois très élevés (12.000 £ environ) et le type de public qu’elles accueillent. Elles ne sont généralement pas diplômantes. Un étudiant peut également demander une inscription dans une université britannique en qualité de « visiting student ». Comparable à une inscription en candidat libre, il assistera aux cours mais ne passera pas les examens. Cela ne concerne cependant que le cycle undergraduate. La demande doit être faite directement auprès des universités.

2ème et 3ème cycle : le niveau « postgraduate » et les « Higher Degrees »

Les « higher degrees » sont des masters et des doctorats (ainsi qu’un petit groupe de bachelors d’un niveau équivalent, ayant conservé ce nom pour des raisons historiques)

  • le Master’s Degree : diplôme de 2ème cycle Le diplôme de Master se prépare généralement en un an, parfois deux, après un Bachelor obtenu avec de bons résultats (Master of Arts MA, Master of Sciences MSc,…) ou directement en 4 ans sans passer par le Bachelor (Master of Engineering). Il comporte la rédaction d’un mémoire. On distingue les « masters of Philosophy » des autres masters (à visée professionnelle ou de recherche). Le « master of Philosophy » est d’un haut niveau de complexité élevé et sanctionne une recherche de 2 années En Ecosse, le Master of Engineering se passe au bout de la 5ème année d’études.
  • un troisième cycle universitaire : Doctor of Philosophy, Higher Doctorate L’étudiant qui souhaite ensuite s’orienter vers la recherche en préparant un mémoire ou une thèse peut préparer un « Higher Degree by research ». On distingue plusieurs doctorats : le « doctor of Philosophy » (PhD ou DPhil) -le terme Philosophie au sens grec, recouvre ici des champs assez vastes-, le « doctor of Letters » (DLitt) et le « doctor of Sciences ». Ils sanctionnent un ensemble de publications liées à une recherche, en 2 ou 3 ans. Le cycle qui mène au Higher Doctorate peut être décerné par une université en Droit, Sciences humaines, Sciences, Médecine, Musique et Théologie après la publication de travaux de recherche de haut niveau.

L’évaluation

Le niveau de réussite de l’élève est qualifié par des classes : first class, upper second class, lower second class, third class. Les évaluations sont passées au cours de l’année, à la fin de chaque module par exemple. Elles se présentent sous forme de lettres associées à des pourcentages de réussite. Pour le GCE, elles s’échelonnent de A* à E (pour l’enseignement supérieur, plutôt de A à D). Une réflexion est en cours pour remplacer l’évaluation au moyen de ces lettres par une notation sur 8 dans le cadre d’une réforme des GCSE (General Certificate of Secondary Education) en I-Levels (“Intermediate Levels”). Pendant le cycle undergraduate, les « classes » succèdent aux « grades » et renseignent sur les résultats obtenus.

Grades – % de réussiteClasses – Signification
A : 70% ou plus First class : Bien – Très bien, avec mention
B : 60 à 69% Upper second : Très satisfaisant – Bien
C : 50 à 59% Lower second : Satisfaisant ou un peu plus
D : 40 à 49% Third : Satisfaisant un peu juste

Étudier, se former au Royaume-Uni

Qui contacter ? Quelles sont les équivalences de diplômes ? Toutes les informations pratiques sont sur le site Euroguidance.

Cet article vous a-t-il été utile ?