BTP : les 10 métiers en tension en 2021



L’observatoire des métiers du BTP a publié une étude en février 2021 sur les besoins en recrutement du secteur. En quelques années, la majorité des métiers du bâtiment et des travaux publics sont en tension. De plus, avec la crise du Covid-19, les entreprises sont à la recherche de personnes qualifiées ayant une expérience dans le secteur.


Les 5 métiers en tension dans le bâtiment

1/ Serrurier-métallier

Le serrurier-métallier ne façonne plus uniquement les serrures, les clés et les gonds. Il travaille sur tout type de construction métallique : menuiserie (porte, fenêtre, véranda...) et charpente (pont, passerelle, pylône...) où il intervient après le charpentier métallique.

83 % des entreprises interrogées ayant voulu embaucher ont rencontré des difficultés et 60 % des entreprises interrogées ont mis plus de 6 mois à recruter.

2/ Plâtrier-plaquiste

Les entrepreneurs recherchent des jeunes polyvalents qui peuvent postuler dans l’une des 13 000 entreprises de plâtre ou dans les sociétés réalisant d’importants chantiers : hôtels, grands travaux... La profession, qui offre de nombreuses spécialités, renouvelle 10 % de son personnel tous les ans.
Voir la fiche métier

2e métier le plus en tension du secteur. 79 % des entreprises ayant cherché à recruter sur ce métier ont éprouvé des difficultés.

3/ Couvreur

Effectue la préparation et la pose des éléments de couverture (ardoises, tuiles, tôles, ...) pour la mise hors d’eau de tous types de bâtiments, dans le cadre de travaux neufs ou de rénovation, selon les règles de sécurité. Réalise la protection des parties en saillie et pose des systèmes d’évacuation d’eaux pluviales (gouttières, ...). Peut réaliser des travaux simples de charpente. Peut encadrer une équipe.

8 entreprises sur 10 ayant cherché à recruter sur ce métier ont rencontré des difficultés. Ces tensions sont particulièrement fortes en Bretagne (plus de 90% des recrutements jugés difficiles), dans les Pays de la Loire, en Bourgogne-Franche-Comté et en Nouvelle-Aquitaine (plus de 80 % des recrutements jugés difficiles).

4/ Encadrement : chef d’atelier, d’équipe, de chantier, conducteur de travaux

Souvent présenté comme le " chef d’orchestre " du chantier, le conducteur de travaux intervient à toutes les phases du chantier. En relation étroite avec tous les intervenants (architectes, ingénieurs, techniciens, contremaîtres et ouvriers), sa mission principale consiste à coordonner et diriger toutes les activités de construction.

4e famille de métier la plus en tension selon les entreprises interrogées. 70 % des entreprises ayant cherché à recruter ont rencontré des difficultés.

5/ Maçon

Construit des murs, des façades, des cloisons, par maçonnage d’éléments portés (parpaings, briques, pierres, carreaux de plâtre, ...) selon les règles de sécurité. Maçonne des structures horizontales (chapes, dalles, ...), réalise différents coffrages et éléments de ferraillage, effectue l’étanchéité et l’isolation des locaux. Peut construire des ouvrages particuliers tels que des piscines, des ouvrages paysagers, des monuments funéraires, ... Peut avoir en charge l’approvisionnement, le rangement et le maintien en propreté du chantier. Peut encadrer une petite équipe.

Alors que le taux de chômage sur le métier a diminué (- 4 points de pourcentage entre 2015 et 2019), les difficultés de recrutement anticipées ont fortement augmenté ces dernières années (de 37 % des projets de recrutement en 2015 à 68 % en 2020).

Les 5 métiers en tension dans les travaux publics

1/ Canalisateur

Il effectue l’installation et la maintenance des réseaux d’eau, d’assainissement, de gaz et de toutes les canalisations de transport et de distribution de fluides selon les règles de sécurité.

Le niveau de tension sur le métier de canalisateur est très élevé : il est le 1er métier en tension selon les entreprises interrogées. 95 % des entreprises ayant voulu recruter ont éprouvé des difficultés. Alors que le taux de chômage du métier est l’un des plus bas du secteur et stable depuis 2015, l’évolution du nombre d’offres d’emploi a connu une augmentation très importante entre 2015 et 2019 (+149 %).

2/ Chef d’atelier, d’équipe, de chantier, conducteur de travaux

Participant aux réunions préparatoires avec les conducteurs de travaux et les ingénieurs d’études, le chef de chantier prend connaissance des plans et du dossier technique. Il s’assure sur le terrain que les contraintes et obstacles ont été gérés. Il veille aussi à l’approvisionnement en matériels, outillages et matériaux. Il travaille avec les chefs d’équipe, examine le planning prévu et répartit les tâches entre les différents ouvriers. Il doit également vérifier la bonne prise en compte des consignes de sécurité, du délai et de la qualité.

Sur ces métiers, le nombre de demandeurs d’emploi semble insuffisant pour combler les besoins des entreprises (3 fois plus d’offres que de demandeurs. Alors que les chefs de chantiers connaissent un faible taux de chômage (8 %), les conducteurs de travaux voient ce même taux diminuer (-6 points pourcentage entre 2015 et 2019).

3/ Charpentier

Le charpentier bois conçoit et réalise les ossatures qui serviront de structure d’un bâtiment complet, de plancher ou de support de couvertures bâtiments.

Le charpentier en structures métalliques conçoit et réalise les ossatures qui serviront de support aux couvertures de bâtiments.

3e métier du secteur le plus en tension selon les entreprises, elles sont 72 % à avoir rencontré des difficultés au recrutement. Les tensions sont davantage présentes en Bourgogne-Franche-Comté, en Bretagne, en Normandie, en Pays de la Loire et dans le Grand Est.

4/ Fonction études

Technicien études, métrés, devis
Le technicien d’études évalue le coût d’une construction ou de sa rénovation.

Technicien géomètre-topographe
Aménagement d’un quartier, tracé d’une route, limites de propriété, dessin d’une base de loisirs, calcul des surfaces d’appartements... le géomètre est toujours le premier à intervenir.

Technicien Qualité – Sécurité – Environnement (QSE)
Le responsable Qualité – Sécurité – Environnement assiste le dirigeant dans la définition des procédures QSE et le suivi des politiques de l’entreprise, en matière de qualité, de sécurité et d’environnement.

La fonction d’études regroupe les métiers de technicien études, métrés et devis, technicien qualité, sécurité et environnement, technicien géomètre, topographe... Le secteur est exposé à une pénurie des candidats puisque le nombre de chômeurs sur ces métiers ( 18 000) semble limité pour couvrir les besoins des entreprises de l’ensemble des secteurs d’activité.

5/ Grutier

Il approvisionne et alimente en matériels et matériaux au moyen d’une grue les différents corps de métiers intervenant sur un site (chantier, portuaire, naval) selon les règles de sécurité.

Alors que moins de 3 000 salariés des secteurs du BTP exercent le métier de grutier, ces profils sont essentiellement recherchés par les agences de travail temporaire qui concentrent 80 % des offres d’emploi publiées. Près de 7 recrutements sur 10 sont jugés difficiles par les entreprises, les difficultés s’accentuent en Corse, en Bretagne et en Normandie.


En savoir plus

Chiffres clés 2019

  • 656 000 entreprises
  • 1 million de salariés
  • 252 000 recrutements
  • 151 000 élèves et apprentis

Mot(s)-clé(s) : Métier

Articles sur les mêmes thématiques

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 vote