Suède



Etudier en Suède

Si vous décidez d’aller faire des études dans le grand froid, vous allez découvrir un paysage magnifique, vaste et froid, des gens chaleureux et contents de vous accueillir pour vous faire connaître leur culture et leur pays.
Les Suédois sont proches de leur nature, et la propreté et la santé sont deux éléments très importants pour eux. Les professeurs ont souvent une relation amicale avec leurs étudiants et sont toujours ouverts à leurs questions.

L’université est un endroit où vous avez la possibilité de vous faire des amis, et de participer à de nombreuses activités organisées par les syndicats des étudiants.

Pour vous donner envie, allez sur le forum franco-scandinave où vous trouverez des discussions et des photos.

Organisation des études

La Suède compte 14 Universités publiques et 21 collèges universitaires auxquels viennent s’ajouter des établissements indépendants qui peuvent maintenant faire des demandes d’accréditation pour délivrer des doctorats. Le gouvernement permet à trois d’entre eux : ChalmersUniversity of Technology in Gothenburg, the Stockholm School of Economics and Jönköping University, d’offrir un enseignement à tous les niveaux du supérieur ainsi qu’une variété d’enseignements professionnels.
La première université suédoise a été fondée à Uppsala en 1477.
Toutes les universités et la plupart des institutions sont gérées par l’État.
La différence officielle entre une “université” et un “collège universitaire” réside dans le fait que la première, contrairement au second, jouit d’un droit sans restriction de décerner le grade de master et de docteur.
Un collège universitaire ne décerne généralement pas de diplôme de doctorat, mais le gouvernement peut néanmoins décider, sur demande de l’institution, de l’autoriser à délivrer des diplômes de master ou de doctorat dans un domaine spécialisé de recherche.
Le catalogue des établissements est sur le site Study in Sweden.

L’agence nationale suédoise de l’enseignement supérieur a fermée au 1er janvier 2013 au profit de deux nouvelles autorités publiques : the SwedishHigher Education Authority (Universitetskanslersämbetet) et the Swedish Council for Higher Education (Universitets- ochhögskolerådet).
C’est ce dernier qui aura en charge l’admission des étudiants suédois et étrangers dans l’enseignement supérieur. Il gérera ainsi respectivement les sites : Antagning.se et Universityadmissions.se. Le Swedish Council for Higher Education sera également en charge de l’édition des règles d’admission et de régulation dans l’enseignement supérieur.

Filières intéressantes

La Suède a trois universités dans le top 100 et 8 dans le top 500 du classement international 2015-2016 du Times.
Ils excellent particulièrement dans la recherche et l’innovation avec de nombreuses inventions issues de leurs entreprises : « the computer mouse, Bluetooth for internet mobility, the pacemaker, the ballbearing, the TetraPakbeverage packaging system, the dialysis machine and internet applications such as the online music streaming service Spotify and the free internet calling service Skype ».
Ces inventions sont le fruit d’une grande culture de la recherche, la Suède étant le berceau du prestigieux « Prix Nobel »
Les filières les plus en vogue sont donc les sciences de l’environnement, les énergies renouvelables, les droits de l’homme, le design minimaliste…

Organisation des cours

L’enseignement supérieur couvre le premier cycle d’études supérieures, universitaires et non universitaires, et le cycle postuniversitaire, comprenant études et recherche.
Les études universitaires peuvent être accomplies sous la forme de programmes d’études ou de cours combinés pour l’obtention d’un diplôme.
L’année universitaire est divisée en deux semestres : le semestre d’automne qui commence à la mi-août et qui termine à la mi-janvier, le semestre de printemps enchaîne ensuite jusqu’au début juin.
Des études à plein temps correspondent approximativement à 40 heures de travail par semaine en y incluant le travail personnel.
Un programme d’études comprend un mélange de cours obligatoires, de cours recommandés et de cours optionnels.
Les cours peuvent prendre la forme de conférences pouvant s’adresser à plusieurs centaines d’étudiants et de travaux dirigés pour des classes de 20 à 30 étudiants où chaque étudiant prendra alors une part active.
Suivant les disciplines, on retrouve également plus ou moins de travaux pratiques.

Les diplômes

Depuis 2007, la Suède a inauguré un nouveau système de crédits et de diplômes le « högskolepoäng », qui a remplacé le vieux système et qui s’inscrit pleinement dans le processus de Bologne.
Une année de cours académique est équivalente à 60 crédits ECTS.
Le premier grade correspond à deux diplômes le « högsloleexamen » que l’on obtient après deux ans d’études et qui correspond à 120 crédits et le « Kandidatexamen » ou bachelor’sdegree que l’on obtient après 3 ans d’études et qui correspond à 180 crédits ECTS.
Le deuxième grade propose deux diplômes également un nouveau master en deux ans « masterexamen » (120 crédits ECTS). Ce master n’est délivré que dans les établissements habilités par l’Agence pour l’Enseignement Supérieur. Et le « Magisterexamen », qui se déroule en une année et qui correspond à 60 crédits ECTS.
Et le troisième grade qui est composé du « licenciateexamen » qui s’obtient après deux ans de recherche (120 crédits ECTS) et du doctorat « doktorsexamen » après 4 ans de recherche soit 240 crédits ECTS.


Étudier, se former en Suède

Qui contacter ? Quelles sont les équivalences de diplômes ? Toutes les informations pratiques sont sur le site Euroguidance.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0 vote