Technicien de maintenance 2 roues (moto)



Le technicien diagnostique les pannes et effectue les réparations complexes. Il contribue à la sécurité des motards.

Nature du travail

Le technicien réalise le diagnostic des pannes. À partir des informations fournies par le client et d'une série de mesures effectuées à l'aide d'appareils de haute technologie, il procède à l'examen minutieux des divers organes de la moto. Une fois l'origine de la défaillance identifiée, le technicien procède au remplacement des éléments défectueux. Puis il exécute une série de réglages afin que l'injection ou le freinage, par exemple, soient bien conformes aux normes recommandées. Il effectue également les révisions systématiques préconisées par le constructeur de la moto : remplacements des liquides, contrôle des freins, contrôle et réglages suspensions, contrôle antipollution. Interlocuteur privilégié du client, il l'accueille, le conseille, lui vend équipements et accessoires.

Conditions de travail

Le secteur est essentiellement composé de petites entreprises familiales. Elles sont pourtant de plus en plus concurrencées par quelques chaînes d'entretien et de réparation minute. Le technicien maintenance moto peut travailler chez un concessionnaire pour une zone géographique donnée, une succursale (garage appartenant à une marque), ou chez un artisan réparateur indépendant. Il effectue en toute autonomie le diagnostic, la réparation et les réglages. Les ateliers travaillent le samedi.

Qualités requises

  • rigueur, précision et méthode
  • habileté manuelle et rapidité dans le travail
  • sens des responsabilités
  • résistance physique
  • écoute du client, compréhension des attentes et conseil
  •  
  • en savoir plus
  • L'arrivée des nouvelles technologies a entraîné une évolution des compétences. Une bonne maîtrise des outils de diagnostic (banc de contrôle, valise de diagnostic fournie par le constructeur ou système de diagnostic embarqué) est aujourd'hui indispensable pour réparer les pannes d'origine électronique. Dans ce métier, il faut s'adapter aux nouveaux engins de construction étrangère : japonaise, allemande, anglaise, italienne ce qui exige une bonne connaissance de tous les nouveaux équipements arrivant sur le marché.

Salaire

En début de carrière, le technicien de maintenance peut commencer avec un salaire de
1 697 € bruts/mois.

Parcours Carrière

Le technicien peut évoluer vers un poste de chef d'atelier ; dans les garages importants, vers des responsabilités de réceptionnaire ou de conseiller technique. Il suit alors les innovations proposées par les constructeurs et assure la mise à jour des connaissances des techniciens et des mécaniciens.

Métiers proches ou associés

  • Technicien électricien-électronicien
  • technicien expert
  • mécanicien
  • ...

Accéder à ce métier

  • Bac professionnel Maintenance des véhicules automobiles, option motocycles - 3 ans / Maintenance des véhicules, Option C : Motocycles
  • CQP Technicien confirmé motocycles
  • CQP Technicien expert après-vente motocycles
  • BTS Après-vente automobile, option motocycles

Retrouvez également la fiche originale : "Technicien de maintenance 2 roues (moto)" et les lieux de formation initiale pour le métier
Ce métier est accessible par les voies de la formation tout au long de la vie (formation initiale, formation continue, validation des acquis de l’expérience).