Croupier



Il anime les différents jeux présents dans le casino aux tables de jeu en appliquant la réglementation des jeux en vigueur et en développant une relation commerciale et de service avec la clientèle.


Animation de jeux.
Manipulation des supports de jeu.
Calcul mental.
Accueil.
Certification principale
« CQP de croupier ».
Accès
18 ans minimum.
Agrément du Ministère de l’Intérieur, accordé après enquête et susceptible d’être retiré à tout moment (casier judiciaire vierge ; inscription sur les listes électorales et appartenance à un pays membre de l’Union Européenne).
Suivre en entrant dans l’emploi une formation sur la prévention des abus de jeux.
Conditions d’exercice
Capacité à s’adapter à la diversité des entreprises, des clientèles et aux variations des flux d’activité.
Activités principales
Le métier de croupier s’organise autour de trois grandes fonctions :

Gestion des techniques de table de jeux
Ouverture de la table conformément à la réglementation
Comptée de la table à l’ouverture et à la fermeture de celle- ci ; vérification des jetons et des plaques
Conduite du déroulement technique de la table de jeux :
Annonces
Manipulation du matériel en fonction du jeu
Collecte des mises perdues
Calcul et paiement des gains
Vérification et corrections des enjeux placés
Réglementation et contrôle
Contrôle de la régularité et de la sincérité des jeux
Application de la réglementation en vigueur
Contrôle des enjeux des joueurs
Application du règlement intérieur, des consignes et procédures internes
Relation clientèle
Accueil des clients
Animation du déroulement du jeu
Observation du comportement des joueurs
Détection des personnes en situation d’abus de jeux
Initiation des nouveaux joueurs
Compétences principales
Pour exercer au mieux son métier, le croupier ou la croupière doit posséder les compétences suivantes :

Compétences techniques et fonctionnelles
Garantir le déroulement des différents jeux en appliquant la réglementation
Instaurer à la table de jeux un climat de confiance dans le respect des procédures internes
Garantir le rythme du jeu
Assurer l’exactitude des opérations de paiement
Anticiper les dysfonctionnements et conflits avec discrétion tout en prévenant la hiérarchie
Procéder rapidement à des opérations de calcul mental
Exercer une vigilance permanente et simultanée sur tous les aspects du jeu
Détecter les anomalies
Se concentrer
Donner et garder le rythme
Réagir en temps réel
Faire preuve d’acuité visuelle et auditive, de dextérité
Organiser son poste de travail
Appliquer les dispositions spécifiques à chaque jeu et à chaque moment du jeu
Compétences relationnelles et comportementales
Accueillir les clients
Distinguer les habitués et les primo visiteurs
Analyser les comportements
Détecter les comportements à risque (réclamations, difficultés avec le jeu)
Représenter dans son comportement l’image de l’entreprise
Contribuer par son comportement au développement commercial
Prendre en compte la présence et le rôle des autres intervenants
Travailler en équipe
Contribuer au bien-être des joueurs
Parcours professionnels
Plusieurs types d’évolution sont envisageables.
En continuant d’exercer le même métier :
la diversité des entreprises de la branche (taille, localisation géographique…) offre de très nombreuses possibilités aussi bien en France qu’à l’étranger.
Au sein de la branche en se dirigeant vers un autre métier :
Chef de table, chef de partie,…
À l’extérieur de la branche en changeant de métier :
les savoir-faire et compétences développés par le croupier peuvent être réinvestis dans de nombreux domaines notamment du commerce.

Aujourd’hui, environ 3 000 personnes en France exercent le métier de croupier ou croupière dans un casino.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0 vote