Expert d’assurances



L’expert d’assurances dispose de connaissances approfondies dans un domaine particulier, acquises dans le cadre d’une expérience professionnelle antérieure. Il est méthodique et a un petit côté détective.


Il existe plusieurs types d’experts dans l’assurance qui exercent chacun leur activité dans leurs spécialités : bâtiment, construction, réparation automobile, agriculture, transport aérien et maritime, médecine, objets d’art…
Si certains experts travaillent au sein de sociétés d’assurances, la plupart exercent leur activité comme indépendants.
Missionné par une société d’assurances ou par un assuré, l’expert est « l’homme de l’art » qui possède des connaissances techniques approfondies et maîtrise les règles juridiques inhérentes au contrat d’assurance et aux mécanismes d’indemnisation.
Le profil
L’expert d’assurances dispose de connaissances approfondies dans un domaine particulier, acquises dans le cadre d’une expérience professionnelle antérieure. Il est méthodique et a un petit côté détective. En complétant son cursus par une formation juridique et technique sur l’assurance et ses produits, le métier d’expert permet d’exploiter et d’enrichir toutes les facettes de son domaine de prédilection.
L’évolution
L’évolution de l’expert d’assurances consiste essentiellement en une recherche permanente du développement de son activité dans un environnement fortement stimulant sur le plan concurrentiel, par exemple en intégrant un réseau d’experts ou en développant des partenariats.
L’accès
Diplôme d’études supérieures spécifiques au domaine de compétences, éventuellement complété par une formation à l’expertise.
Synonymes
Inspecteur technico-administratif/Inspectrice technico-administrative d’assurances
Attaché/Attachée d’inspection (assurances)
Inspecteur/Inspectrice technique d’assurances
Inspecteur-vérificateur/Inspectrice-vérificatrice en assurances
Contrôleur/Contrôleuse technique d’assurances
Pour en savoir plus
www.ffsa.fr/metiersassurance
Les missions, selon l’activité exercée
Avant la souscription d’un contrat : effectuer les expertises préalables de bâtiment, matériels industriels, objets d’art, etc., pour estimer la valeur des biens à garantir, notamment lorsque ceux-ci présentent des caractéristiques particulières.
Après un sinistre : en déterminer les causes, vérifier les circonstances et estimer le montant des dommages ou du préjudice subi, en conformité avec le contrat souscrit.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0 vote