Aidez-nous à mieux vous connaître en répondant à 5 questions !

Accueil - Orientation pour tous - Pôle information et orientation sur les formations et les métiers

0811 70 39 39 - le numéro de l'Orientation pour tous (service gratuit) - coût de l'appel 0,06 euros en moyenne

Après la 3ème

S’orienter dans ses études

La classe de 3e est une année importante pour vous. Vous formulez vos choix d’orientation pour l’année prochaine. Voie professionnelle ou voie générale et technologique ? Cette décision engagera l’année à venir, mais aussi, dans certains cas, les années suivantes.


Entrer au lycée général et technologique

Préparer, en 3 ans (2de, 1re et terminale), un bac général ou technologique (ou un brevet de technicien) qui vous ouvrira les portes de l’enseignement supérieur, tel est l’objectif des voies générale et technologique.

En 2de générale et technologique : réfléchir pour choisir une série de 1ère
La classe de 2de générale et technologique est une vraie classe de détermination. son objectif : vous permettre de mûrir et préciser vos choix en vue d’une orientation en classe de 1re générale ou technologique.
Votre emploi du temps comportera une part très importante d’enseignements communs à tous les élèves (80 % du total des enseignements) pour vous donner une culture générale commune. s’y ajoutent 2 enseignements d’exploration au choix (d’une durée de 1 h 30 chacun) pour préparer, en connaissance de cause, votre choix de série de 1re. ils vous permettront : 1/ de découvrir de nouveaux domaines disciplinaires et les activités qui y sont associées ; 2/ de vous informer sur les cursus possibles en 1re et en terminale, comme dans l’enseignement supérieur ; 3/ de connaître et d’identifier les activités professionnelles liés à vos choix. à noter : l’accès en classe de 1re n’est conditionné par aucun choix d’enseignement d’exploration particulier.

En 1re : commencer à « caractériser » ses études
La classe de 1re est un moment clé pour amorcer sa spécialisation sans s’enfermer dans des choix figés.

  • En 1re générale : avec environ 60 % de l’emploi du temps consacrés à des enseignements communs aux séries es, l et s, cette classe conserve une part importante de culture générale, ce qui rend plus facile d’éventuels changements de séries.
    Ce tronc commun (en français, langues, histoire-géographie…) facilite, pour les élèves qui le souhaitent, des changements d’orientation en cours ou en fin d’année scolaire, pour passer d’une série à l’autre.
    Quant aux enseignements spécifiques à chaque série (soit 40 % de l’emploi du temps hebdomadaire), ils constituent une première étape vers une spécialisation plus poussée du bac, qui interviendra en terminale, en vue d’une poursuite d’études supérieures.
  • En 1re technologique : les enseignements généraux (français, langues, histoire-géo…), permettent de consolider les savoirs fondamentaux en donnant à tous les élèves des repères culturels et historiques. Cela vous permet, si vous le souhaitez, de changer de série ou de voie, en cours ou en fin d’année, sous certaines conditions.
    Les formations technologiques sont organisées dès la 1re par grands domaines : sciences de la gestion, sciences et technologies industrielles et du développement durable, sciences de laboratoire, santé et social, création design et arts appliqués.
    Les séries technologiques industrielles rénovées (sti2d et stl) réservent une part importante aux enseignements technologiques transversaux à côté des enseignements spécifiques à chaque spécialité. dans toutes les séries, l’emploi du temps privilégie les enseignements technologiques, notamment par le biais d’études de cas concrets.

En terminale : préparer ses études supérieures

  • En terminale générale : à côté des enseignements communs (qui ont une part réduite), les élèves suivent des enseignements spécifiques à leur série (de 60 à 70 % du total des enseignements hebdomadaires). Certains enseignements spécifiques, appelés « enseignements de spécialité » sont optionnels : ils donnent un profil particulier à vos études.
  • En terminale technologique : dans les séries technologiques, à côté des enseignements généraux, les élèves de terminale suivent des enseignements technologiques spécifiques à la série choisie en 1re : stg, sti2d, stl, st2s, std2a*. Objectifs : élargir les possibilités de poursuite d’études et favoriser la réussite dans l’enseignement supérieur.

* Hors séries staV ; techniques de la musique et de la danse ; hôtellerie.


Entrer au lycée professionnel ou en CFA

Objectif de la voie professionnelle : préparer un diplôme (bac professionnel, CAP…) et apprendre un métier, en passant progressivement de l’école au monde du travail. Mais aussi vous permettre de poursuivre votre formation vers un niveau supérieur.

Cap sur le travail en équipe
La voie professionnelle privilégie le travail en petits groupes et en équipe, notamment en atelier, pour favoriser votre autonomie et rendre les relations avec les enseignants plus simples et plus directes. Des projets collectifs (sportifs, artistiques, à caractère professionnel…) liés à vos centres d’intérêt permettront également ce travail à plusieurs.

Des enseignements généraux comme au collège
Élève (en lycée professionnel, LP) ou apprenti (en centre de formation d’apprentis, CFA), vous suivrez encore des enseignements généraux (français, maths, histoire-géo, langue étrangère…). Mais vous les verrez sous un jour nouveau : plus concrets et davantage en relation avec l’entreprise et ses métiers.

Des enseignements professionnels en atelier et en entreprise
Les journées de classe seront organisées différemment du collège. Une partie de votre temps se déroulera en atelier, en laboratoire ou en salle informatique (au lycée ou au CFA) pour y apprendre les techniques et les gestes professionnels à l’aide d’outils et de matériels spécifiques. L’autre partie (de durée variable) se passera en entreprise pour vous confronter à des situations professionnelles en conditions réelles, découvrir le fonctionnement d’une entreprise...

Deux lieux de formation, un même objectif
Les diplômes professionnels peuvent tous se préparer en lycée professionnel (ou en établissement d’enseignement agricole), ou en CFA. Point commun à ces deux lieux de formation : faire acquérir des connaissances et des savoir-faire dans un domaine professionnel, validés par un diplôme, et vous conduire de la formation à l’emploi.

Et pourquoi pas l’apprentissage ?
Du CAP au diplôme d’ingénieur, tous les diplômes peuvent se préparer en apprentissage. Le principe : suivre une formation alternée entre un CFA et une entreprise. Très souvent, le rythme est de 1 semaine en CFA et de 2 semaines chez l’employeur.
L’apprentissage s’adresse aux jeunes âgés de 16 ans (sauf dérogation) à 25 ans qui s’engagent à préparer un diplôme. Ils cherchent eux-mêmes une entreprise susceptible de les accueillir. Puis, c’est l’entreprise qui les inscrit en CFA. Un contrat de travail rémunéré (entre 25 et 75 % du Smic selon l’âge et l’année du contrat), à durée déterminée, est signé par l’apprenti, l’employeur et le CFA, en vue de préparer un diplôme.
Certains secteurs sont plus ouverts aux apprentis préparant un CAP. D’autres recherchent plutôt des bacheliers pro préparant un BTS , par exemple.

Renseignez-vous auprès des chambres des métiers et de l’artisanat, des chambres de commerce et d’industrie, des chambres d’agriculture, et aussi :


JPEG

JPEG

Lexique

  • Bac pro : baccalauréat professionnel
  • Bac techno : baccalauréat technologique
  • BEP(A) : brevet d’études professionnelles (agricole)
  • BMA : brevet des métiers d’art
  • BP : brevet professionnel (se prépare uniquement par apprentissage)
  • BPA : brevet professionnel agricole
  • BT(A) : brevet de technicien (agricole)
  • BTM : brevet technique des métiers
  • CAP(A) : certificat d’aptitude professionnelle (agricole)
  • CFA : centre de formation d’apprentis
  • MC : mention complémentaire (après CAP, BT, bac pro…)

Scolarité obligatoire de 6 à 16 ans


Mis à jour le 6 janvier 2012