Comment les jeunes talents font face à la crise (enquête Jobteaser)



Le coronavirus et la crise sanitaire qui en résulte a complètement modifié notre manière de travailler et de nous projeter dans notre carrière professionnelle. Alors que le chômage connaissait une baisse sans précédent, la pandémie du covid-19 a stoppé nette cette progression. Afin d’explorer les nouvelles réalités de la situation actuelle, Jobteaser a réalisé une enquête sur l’insertion professionnelle des jeunes. Cette enquête propose de croiser le regard de trois acteurs centraux : les entreprises, les écoles et universités, les jeunes étudiants et jeunes diplômés.


Un marché du travail au ralenti

25 % des entreprises ont annulé leurs prochains recrutements, 46 % les maintiennent en partie et près d’un tiers les poursuivent dans leur totalité.

Même 76 % des entreprises déclarent maintenir leurs recrutements tout ou partie, de fortes disparités existent entre les secteurs. Sans surprise, les secteurs de l’hôtellerie-restauration, le tourisme et la vente sont très affectés. En revanche, la distribution, la logistique, le transport et le digital subissent moins les effets de la crise et maintiennent la quasi-totalité de leurs recrutements.

Les étudiants et jeunes diplômés dans la tourmente ...

63 % des étudiants déclarent que la difficulté à trouver un travail représente leur principale inquiétude. Confrontés de plein fouet à la difficulté de trouver un premier emploi, les jeunes diplômés sont davantage inquiets que les étudiants en dernière année.

Les Allemands sont plus sereins que leurs voisins européens. Quand 34 % des jeunes talents français se déclarent sereins face à la crise, ils sont 48 % du côté de l’Allemagne, soit 14 points de plus. En outre, 26 % des jeunes allemands sont inquiets pour leur avenir professionnel versus 37 % des jeunes talents français.

Perturbées par la crise, les carrières des jeunes diplômés sont fortement affectées. 30 % ont vu leur offre d’emploi ou de stage annulé et 19 % ont perdu leur stage, alternance ou CDI suite à la crise sanitaire.

... mais qui font face à la crise

Malgré tout, les jeunes européens se prennent en main pour faire face à la crise et n’hésitent pas à revoir leur orientation ou à faire appel à plus d’accompagnement.
Concrètement, 25 % des jeunes français interrogés et 37 % des jeunes outre-rhin ont décidé de changer d’orientation.

71 % se tournent vers leur université ou leur école pour trouver des offres d’emploi et connaître les métiers qui continuent de recruter.

Autre solution pour faire face à la crise : le bénévolat. 10 % des jeunes interrogés se sont lancés dans une activité bénévole pour aider durant la crise actuelle et 52 % envisagent de le faire.

Les conseils de Jobteaser aux étudiants

  1. Echangez avec vos pairs
    Le manque d’informations ou la solitude caractéristique de la situation actuelle peut engendrer du stress. N’hésitez pas à planifier des échanges réguliers avec vos proches, amis, mais aussi votre service carrière qui est là pour vous soutenir.
  2. Musclez vos compétences
    Profitez de la période actuelle pour entretenir ou développer vos compétences, apprendre en ligne, faire un bilan de vos forces et faiblesses et vous préparer activement. Ciblez en particulier les compétences transverses comme les 4C : créativité, collaboration, créativité, esprit critique.
  3. Lancez-vous dans un projet
    La période actuelle est propice à l’avancement de projets, soit liés à votre université ou école, soit personnels.
    Il vous est aussi possible de vous lancer dans des initiatives de volontariat pour aider les autres à traverser cette crise !

Source : enquête JobTeaser, réalisée en avril 2020. Télécharger l’étude complète.


Mot(s)-clé(s) : Insertion

Articles sur les mêmes thématiques

Cet article vous a-t-il été utile ?

0 vote