Aidez-nous à mieux vous connaître en répondant à 5 questions !

Accueil - Orientation pour tous - Pôle information et orientation sur les formations et les métiers

0811 70 39 39 - le numéro de l'Orientation pour tous (service gratuit) - coût de l'appel 0,06 euros en moyenne

Les stages en entreprise pour les étudiants

Les stages en entreprise ont pour but de vous permettre de faire connaissance avec le monde professionnel et d’acquérir des compétences qui mettent en oeuvre les acquis de votre formation. Ils se déroulent dans le cadre d’un cursus pédagogique scolaire ou universitaire qui débouche sur un diplôme ou une certification. Alliant théorie et pratique, ils vous aideront à vous déterminer professionnellement.

Quelle est la durée du stage ?

Le stage ou les stages effectués ne peuvent excéder six mois par année scolaire ou universitaire. Pour évaluer cette durée, il faut mettre en rapport le temps de présence effective dans l’entreprise. 7 h de présence correspondent à une journée et chaque période égale au moins à 22 jours de présence consécutive ou non, est considérée comme équivalente à un mois.

Quel est le contenu de la convention de stage ?

Une convention de stage, comportant des mentions obligatoires (compétences à acquérir, modalités d’encadrement, dates du stage, activités confiées au stagiaire, protection sociale, gratification éventuelle et modalités de son versement, liste des avantages accordés (restauration, transport...) et les conditions d’absence... ) doit être établie entre l’établissement d’enseignement et l’organisme d’accueil. Vous devez en être signataire.

Votre entreprise a l’obligation de vous remettre une attestation de stage comportant au moins :

  • la durée effective du stage ;
  • le montant de la gratification.
  • Quels sont vos droits et devoirs ?

Si la durée de votre stage est supérieure à deux mois consécutifs, ou au cours d’une même année scolaire ou universitaire à deux mois, consécutifs ou non, vous percevrez une gratification mensuelle, dès le premier mois de stage. Pour les conventions de stage signées à compter du 1er janvier 2015, l’indemnité minimale est fixée à 13,75 % du plafond Sécurité sociale, soit 508,20 € euros.

Si vous êtes à temps partiel, son montant sera calculé par rapport à votre temps de présence dans l’entreprise.

En revanche, si votre stage est d’une durée inférieure à deux mois, l’entreprise n’est pas obligée de vous verser une gratification.

Vous devrez respecter notamment les horaires de travail de l’entreprise d’accueil, ses règles d’hygiène et de sécurité.

Vous pourrez accéder aux activités sociales et culturelles du Comité d’entreprise.

Si le stage dure plus de deux mois, il est possible d’obtenir des congés et autorisations d’absence. Ces derniers doivent figurer dans la convention de stage.

En cas de maladie, vous ne devez pas récupérer ses heures de présence en entreprise, toutefois le montant de votre gratification peut être réduit proportionnellement.

Les avantages accordés

  • Frais de transport : aucune obligation pour l’entreprise, mais très souvent les transports sont pris en charge partiellement comme pour les autres salariés.
  • Frais de repas : pas d’obligation pour l’entreprise.
  • Titres restaurants : vous avez droit aux titres restaurant au même titre que les autres salariés.
  • Cantine de l’entreprise : constitue un avantage en nature ne donnant pas lieu à cotisation pour l’employeur lorsque le forfait cantine ne représente pas plus que la moitié de votre participation.
  • Impôt sur le revenu : votre gratification est exonérée de l’impôt sur le revenu dans la limite d’un Smic.

Source : Source : Centre Inffo

Mis à jour le 28 janvier 2015