Hôtellerie - Restauration




Un secteur dynamique et créateur d’emploi

Le secteur de l’Hôtellerie-Restauration occupe 1 million d’actifs dont plus de 800 000 salariés. On constate une progression régulière des effectifs dans les hôtels, cafés, et restaurants. En 10 ans, de 1996 à 2006, le nombre de salariés a augmenté de 30,2 % avec 152 416 emplois.
Avec environ 200 000 entreprises, le secteur représente un chiffre d’affaires de 55 milliards d’euros.

L’Hôtellerie-Restauration est un secteur d’activité dynamique qui évolue constamment en fonction du mode de vie des Français. Actuellement, ils sont de plus en plus nombreux à se nourrir à l’extérieur : 3 repas par semaine en moyenne. Ces prestations sont proposées par la restauration traditionnelle, les cafés, les brasseries ainsi que la restauration collective. Le développement de ces activités implique un besoin accru en main d’œuvre.
A ce titre, le secteur est le 4ème employeur privé de l’économie française. Chaque année, les professionnels du secteur recherchent près de 60 000 nouveaux collaborateurs .

Une diversité des activités et des métiers ouverts sur le monde

La restauration : un secteur aux multiples visages
Aujourd’hui, les profils les plus recherchés concernent le service en restauration et la production culinaire. Ces métiers de contact et de mouvement représentent un très large choix de postes (chefs de partie, cuisiniers, commis de cuisine, serveurs…) qui peuvent être exercés dans différents types d’établissement : la restauration commerciale (restaurants de type traditionnel, brasseries, restaurants gastronomiques…), la restauration collective (dans les entreprises, collèges et lycées, hôpitaux…) et les cafés et débits de boissons .
La restauration regroupe 60 % des emplois du secteur de l’Hôtellerie-Restauration.

L’hôtellerie, un parc français très diversifié, un acteur majeur du tourisme
Les employés d’étage et les agents de maîtrise sont les profils les plus recherchés. Ainsi, femme de chambre, réceptionniste, gouvernante, directeur d’hôtel font partie des métiers passionnants et exigeants qui recrutent.
Le parc hôtelier français est constitué de près de 28 000 hôtels , répartis entre hôtellerie indépendante et hôtellerie de chaîne, volontaire ou intégrée.

Les casinos, le grand jeu des métiers passionnants
Les métiers passionnants et exigeants proposés dans les casinos représentent un très large choix de postes. Croupiers et techniciens de maintenance des machines à sous constituent les profils les plus recherchés dans le secteur.
Les casinos constituent de véritables complexes de loisirs : des salles de jeu , des restaurants , des salles de spectacles et parfois des hôtels , des golfs , etc. Ils sont situés dans des stations balnéaires, thermales, climatiques ou de grandes agglomérations touristiques.

La thalassothérapie : le bien-être à la carte d’un secteur porteur
Aujourd’hui, le secteur a recentré son activité originelle vers l’esthétique et la forme. En France, on compte plus de 50 centres de thalassothérapie , adossés à des établissements hôteliers, concentrés sur l’arc atlantique, la méditerranée et la Manche.
Actuellement, les instituts sont à la recherche de nombreux professionnels. Hôtesse de planning et hydrotechnicien constituent les profils les plus recherchés du secteur.

Des formations diverses accessibles à tous

Un large choix de formations et d’opportunités dans la restauration
Le secteur offre un large choix de formations et d’opportunités de carrière pour tous ceux qui sont motivés par les métiers de la restauration. L’alternance, par l’apprentissage ou le contrat de professionnalisation, est la principale voie d’accès aux différents métiers de ce secteur.
Parmi les principaux diplômes reconnus par l’État, figurent le CAP , certificat d’aptitude professionnelle (restaurant, cuisine, café), le BEP , brevet d’études professionnelles (cuisine, restaurant), le BP , brevet professionnel (cuisinier, barman, sommelier, restaurant), le BTS , brevet de technicien supérieur (Hôtellerie-Restauration), le bac technologique ou encore le bac pro et les licences . Chacun de ces cursus favorise l’insertion professionnelle des jeunes dans le secteur.
Les certificats de qualification professionnels ( CQP-IH ) sont un excellent moyen pour acquérir des compétences et répondre aux besoins spécifiques du secteur.

Le contrat de professionnalisation : le plus court chemin vers l’emploi

Le contrat de professionnalisation, en CDI ou CDD, a pour objectif l’acquisition d’une qualification reconnue pour favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle. Il concerne les jeunes de 16 à moins de 26 ans ou les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits à Pôle emploi.
Il se traduit par une personnalisation des parcours de formation en fonction du niveau et des acquis professionnels du salarié.
La professionnalisation associe des enseignements généraux, professionnels et technologiques en centre de formation, et l’acquisition d’un savoir-faire en entreprise en relation avec la qualification visée. Un tuteur en entreprise accompagne le bénéficiaire du contrat.
La durée de l’action de professionnalisation du CDI ou la durée du CDD, est de 6 à 12 mois, avec un maximum de 24 mois pour des publics et des qualifications spécifiques.


Les métiers

Cet article vous a-t-il été utile ?